Zitan ou bois de santal

Par samedi 30 mars 2019 Permalink 1

Les caractéristiques du zitan, un bois de santal rouge ou pourpre, famille d’arbres qui poussait en Asie du sud-est et en Australie, presque disparue de nos jours, sont une grande densité, un superbe poli, une parfaite résistance aux attaques des insectes et une totale imperméabilité. La dureté de ce bois précieux se prête à la sculpture. La Chine en raffole.

Si le zitan arrive durant la dynastie Qing par les ports, il est réparti ensuite aux quatre coins de l’empire chinois pour être travaillé de manière diverse par les artisans des différentes régions sous forme d’objets de vitrine et de mobiliers. Bien qu’un simple poli suffit à mettre en valeur les volumes et les lignes de ce qui est sculpté, des raffinements telles des incrustations de corail, de nacre, d’ivoire, de turquoise parent aussi les créations. La boite en une illustre toute la préciosité des arts décoratifs de Chine avec son décor fait de pierres dures minutieusement soulignées de fils d’argent. D’un diamètre de 22,5 cm et haute de 13,5 cm, elle était adjugée à Troyes, le 27 septembre 2014, 55 200 €! Le meuble de calligraphe, ci-dessous, Chine XVIIIe, exécuté avec des carreaux de porcelaine rose, bleue et blanche faisait 79 255 € le 9 février 2014 chez Périgord enchères.

Le banc en zitan, ci-dessous, toujours en 2014, 21 x 56 x 25 cm, chez Var enchères s’échangeait contre 12 500 €

Cette semaine, le 27 mars 2019, chez Collin Du Bocage à Drouot, voir ci-dessous, un sceptre en forme de champignon lingzhi sans ses 3 plaques en jade fit prêt de 6300 € et la boite ti liang toujours en zitan, incrusté de bronze, 31 x 16 x 17 cm faisait environ 13 800 €.

Les amateurs chinois milliardaires se bagarrent entre eux pour avoir la fierté de ramener au pays leurs petites merveilles exportées par les colons occidentaux il y a plus d’un siècle.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?