Zygmunt Menkes (1896-1986)

Par mercredi 11 novembre 2020 Permalink 1

Dans le tableau en une, “La famille”, 130 x 97 cm, de Zygmunt Menkes vendu hier lors d’une vente aux enchères sur internet organisée par la maison Millon, les figures humaines sont traitées assez schématiquement avec les têtes en forme de poire et les cous allongés caractéristiques du style de l’artiste. Les ombres profondes autour des yeux intensifient l’humeur mélancolique des personnages. Le peintre sait attraper l’âme juive. Les amateurs d’art l’ont plébiscité à hauteur de 71 500 €.

Zygmunt Menkes est classé comme un artiste de l’école de Paris. Même si l’Europe centrale est son terreau d’origine, il s’installe dans la capitale française en 1923, vit dans la cité d’artiste “La Ruche”, se lie d’amitié avec Zak et Chagall. Le travail d’Henri Matisse l’influence particulièrement, les couleurs pures du fauvisme caractérisant quelques uns de ses tableaux. Plus tard, certaines de ses œuvres seront aussi comparées à celles de Soutine. L’artiste aime la France, se plait tout particulièrement dans la région de Toulon et ce n’est que contraint par l’histoire qu’il finit par s’installer définitivement à New York en 1939. Ci-dessous, la belle (à mon avis) scène de rue de Paris avec la Sorbonne et le Panthéon (65 x 81 cm) était proposée chez Artprécium à Drouot en novembre 2016 entre 40 000 et 50 000 €.

Le Salon d’automne, le Salon des Indépendants ou encore le Salon des Tuileries exposent tous les ans le travail de Menkes. Sa première exposition personnelle se situe en 1928 à la galerie Le Portique. Cette même consécration aura lieu à New York en 1936 à la Sullivan Gallery. L’artiste fut sa vie durant reconnu comme il le devait. Néanmoins, sur le marché de l’art, ses résultats sont très variables. Un dernier exemple de prix avec le tableau “Femme aux coquillages” qui après avoir été ravalée à Drouot trouva preneur chez Osenat à Fontainebleau en 2018 à 13 750 €.

Frédéric Le Quer

.

 

 

 

Laisser un commentaire ?