Zemmour sur France 2

Par mercredi 2 février 2022 Permalink

Eric Zemmour sur France 2 a commencé son intervention hier soir en mettant en exergue les raisons profondes de sa candidature sans se laisser distraire par les questions secondaires que ses intervieweurs voulaient le voir aborder. Et ils ont continué à essayer d’éviter le sujet de l’immigration alors que sans se démonter leur invité ramenait ses mesures et leur financement à la question des dépenses exorbitantes qu’entraîne le grand remplacement.

Les journalistes étaient décontenancés; ils mentent aux français et ils le savent. La vérité leur fait mal, les confronte à leurs affabulations.

Avec les Le Pen, ils auraient poussés sur le sujet de l’immigration comptant sur un dérapage pour en faire ensuite des gorges chaudes et les ridiculiser. Avec Zemmour, ils tombent sur un os. Il les attaque frontalement sans se laisser déstabiliser et il en redemande.

La peur de ce qui ne pourrait pas être politiquement correct ne l’atteint pas, ne l’empêche pas de s’exprimer. Au contraire. Il prend le politiquement correct à bras le corps, le triture, le dissèque et le laisse en charpie quand il en a fini avec lui. Ses fondamentaux sont les raisons de son succès. Ses fondamentaux sont ce pourquoi il est là.

Les salariés du service public aimeraient bien le voir disserter sur l’accessoire, les ralliements à sa cause, la crise chez les Le Pen ou sa vie privée. Mais si Zemmour n’est pas dans l’explication du grand déclin, dans le dur de la question sociétale, sa présence ne se justifie plus. Il le sait très bien et attaque de front sans se laisser détourner par l’écume des choses monopolisant l’attention des salariés du “service public” qui cherchent à divertir les français, divertir au sens pascalien, en leur faisant oublier la misère de leur condition, la reconnaissance de la disparition de leur civilisation.

“Don’t look up!”. Peuple de France, regarde ailleurs! Tu disparaîtras ainsi sans même t’en apercevoir. Une euthanasie en douceur.

Cette orientation politique occulte le débat. Mais Zemmour remet inlassablement l’église au milieu du village avec à la clé une audience renversante comme à chaque fois car le peuple refuse désormais de ne rien voir. Alors vive la république et SURTOUT vive la France.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?