Zemmour Mabrouk

Par lundi 27 septembre 2021 Permalink 1

La présidentielle de 2022 peut-elle avoir un quelconque intérêt sans la candidature d’Eric Zemmour? Le débat politique français en est là. Le rendez-vous d’hier sur Cnews et Europe 1, Zemmour Mabrouk, lève un peu le voile.

Le putatif candidat est le seul à passionner les médias et le peuple. Les autres dans la course à l’Elysée n’imprègnent absolument pas. Leur audimat est leur couperet. La vérité est que chacun sait qu’aucun d’entre eux n’est capable de faire changer la France. On le sait depuis Sarkozy, la déception du siècle. Macron, Bertrand, Pécresse, tous dans le même sac. De l’autre coté de l’échiquier, écolos, socialistes, insoumis ne représentent qu’à peine un cinquième de ceux qui iront voter. Sans Zemmour, le risque d’une abstention massive inimaginable pour une élection présidentielle se profile.

Alors Zemmour comme sauveur de la démocratie française? Si il n’y va pas, il sait , il l’a dit à Sonia Mabrouk, son attitude sera perçue comme une “désertion”, une “trahison”. Et il est vrai que la déception serait terrible car les français et “les journalistes ne prêtent pas aux autres une vision de l’histoire”. Tous ces candidats sont des paresseux qui vont se laisser porter par les événements tels leurs prédécesseurs s’ils sont élus. Mon élection pour une sinécure, s’avouent-ils tous à eux-mêmes remplis de suffisance, remplis d’égoïsme, ignorants de la France et des français. Zemmour hésite car le mandat est “terrible, exigeant, salvateur”. Salvateur…

Il sait évidemment son déficit de sympathie dans la communauté musulmane qui devient, compte tenu de son importance, un faiseur de roi sans qui tout est plus compliqué. Alors, sans démagogie, Zemmour “tend la main” en offrant “tout aux musulmans en tant qu’individus”. En tant qu’individus… Le brûlot est dans son rejet anti anglosaxon et complètement français de la notion de communauté. Evidemment des musulmans peuvent comprendre ça mais seront-ils assez à être républicains avant d’être ce que leur religion naturellement fait d’eux.

En tout cas ils auraient intérêt à l’entendre et le faire savoir. Zemmour est peut-être la dernière bouée de sauvetage lancée au pays. S’il ne se présente pas, la présidentielle sera sans intérêt. L’un des candidats gagnera en battant Marine Le Pen. Tout est écrit et l’abstention sera le seul sujet. Mais un énorme sujet. Elle sera alors un geste politique catégorique. Un acte prônant la révolution comme seule issue pour faire perdre au vainqueur sa légitimité démocratique. Le chaos à venir réside dans la participation électorale à la présidentielle et seul Zemmour peut sauver l’élection en amenant les français aux urnes.

Alors, ironie du sort: Zemmour deviendra-t-il le candidat de l’establishment?

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?