Zemmour contre Schiappa sur CNews

Par mardi 11 février 2020 Permalink 1

Eric Zemmour était en compagnie de Marlène Schiappa hier dans la soirée sur CNews dans “Face à l’info” animé par l’excellente Christine Kelly. Si avec la secrétaire d’état, on était dans le déni de réalité pur et simple, le journaliste frôla un moment un optimisme lui aussi assez loin du réel.

Pour Schiappa, les problèmes d’immigration ne viennent pas des immigrés, la culture française résiste parfaitement, les français sont responsables de ne pas accepter les musulmans tels qu’ils sont.

Zemmour pêcha un moment par optimisme en semblant croire qu’il était encore possible de faire quelque chose contre le déclassement de la culture française prévenant qu’on n’entrait pas en France comme dans un Mc Do! Il faisait peut-être semblant, histoire de rendre possible une discussion ou de ne pas désespérer les téléspectateurs.

En tout cas une partie de l’émission fut consacrée aux prénoms que les parents choisissent pour les enfants qui sont libres depuis 1993 alors qu’avant ils devaient être français. Zemmour à l’inverse de Schiappa y voyait un empêchement à l’assimilation (l’utilisation du mot assimilation est devenue un signe d’optimisme, je trouve!), voire un refus de s’assimiler. On n’en est plus là! Plus du tout. La question du prénom est, pour notre malheur, dépassée. Trop tard! Le problème est plutôt de savoir si dans 20 ou 30 ans, on aura encore le droit de donner un prénom chrétien à son enfant tant est rapide la submersion migratoire!

Quant à l’histoire de la discrimination, Schiappa pensait que les français devaient encore battre leur coulpe, n’en faisait pas assez pour les nouveaux entrants. C’était assez odieux, à vrai dire mais Zemmour n’osa pas trop dévoiler ce qu’il en pensait, Anastasie Censure veillant prêt à lâcher ses chiens dans les tribunaux de France et de Navarre! Il se contenta d’affirmer que discriminer n’est étymologiquement que choisir…

Inévitablement, la théorie du Grand Remplacement s’invita au débat. Alors le pessimisme fondamental et logique de Zemmour s’entraperçut enfin quand il affirma que “l’histoire du monde est l’histoire des remplacements”. La fin de l’émission sonnait aussi la fin de la France.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?