Zemmour au second tour

Par vendredi 22 octobre 2021 Permalink 1

Plus de seize mille personnes sondées par l’IPSOS pour le journal Le Monde et le CEVIPOF (un laboratoire de science politique de référence) font apparaître encore une fois Eric Zemmour au second tour de la présidentielle si l’élection avait lieu maintenant. Un sondage de 16 000 personnes est très loin d’être une enquête d’opinion bâclée. Tout au contraire, c’est très significatif et instructif.

Mettre en relief avec ce résultat les thèmes de campagne d’Eric Zemmour depuis un mois est particulièrement étonnant et met complètement à mal toutes nos institutions sensées prêcher la bonne parole. En effet le putatif candidat a depuis septembre analysé le régime de Pétain de manière complètement opposée à ce qui est asséné par la doxa dominante. Il veut supprimer les lois mémorielles qui rendent officiel le point de vue d’un chef d’état en interdisant quiconque d’avoir une autre vision de l’histoire. Il a critiqué les français qui enterraient leurs morts à l’étranger citant pêle-mêle les juifs et les arabes. Il a osé déclarer qu’une femme n’était en rien l’équivalent d’un homme à une époque où la folie égalitariste empêche toute subtilité. Il constate sans barguigner le grand remplacement en cours en France et veut catégoriquement stopper l’immigration et entamer la remigration. La décadence de la France n’est plus pour lui une question mais un fait établi. La colonisation n’est pas pour lui une tâche indéfectible dans notre histoire. L’état de droit, droit fixé en fait à Bruxelles, est fustigé.

Voilà les thèmes dominants d’Eric Zemmour, des thèmes complètement refoulés dans l’inconscient collectif.  C’est une révolution intellectuelle! Et tous les autres d’enfourcher Pégase sur ces sujets qui deviennent impossibles à ignorer compte tenu de la force intellectuelle avec laquelle le journaliste les met en exergue. Car tout est évidemment dans l’intelligence et la culture. Aborder à l’emporte-pièce, ils seraient balayés d’un revers de main. Mais là, la profondeur est telle qu’il n’est plus possible de passer à coté. Mieux même pour Eric Zemmour, ses angles sont si justes qu’il est très difficile de le contredire.

La bien pensance avançait jusque là masquée. L’anti France, celle qui ne rêve que mondialisme, celle qui s’excuse d’avoir encore un pays souverain, va devoir travailler au grand jour et développer son projet. Chacun reconnaîtra les siens. C’est un vrai choix pour les citoyens.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?