Ye Xing Qian (né en 1963)

Par samedi 28 décembre 2019 Permalink 1

Ye Xing Qian est un peintre chinois exilé en France depuis 1982, ayant épousé une française et qui retourne depuis les années 90 régulièrement dans son pays d’origine. Ses tableaux sont à la fois une référence à l’art traditionnel chinois avec son pinceau ou sa plume trempés dans l’encre de Chine, ses supports en papier de riz ou de bambou, et une réappropriation de l’art occidental fait de peinture à l’huile et à l’acrylique. Même ses aquarelles sont un mixte entre ses deux cultures. De son atelier de Montreuil Ye Xing Qian est un artiste contemporain reconnu dont l’une des œuvres est au musée Guimet. Les représentations figuratives de ses débuts ont doucement évolué vers une abstraction que les critiques d’art comparent à celle de Zao Wou ki ( https://politiqart.com/zao-wou-ki-1921-2013/ ).

Toutefois, les prix réalisés dans les salles des ventes n’ont pour l’instant strictement rien de comparable avec ceux obtenus par son illustre prédécesseur. Certaines de ses aquarelles sont mêmes parfois ravalées pour quelques centaines d’euros… Il n’en demeure pas moins qu’un record mondial pour Ye Xing Qiang a été réalisé chez Blanchet & associés à Drouot le 23 juin 2017 pour une technique mixte encre et acrylique (en une) intitulée “Tour du monde, souvenir” à 17 164 €. Pour “Paysage” (ci-dessous), une encre sur toile, signée en bas à droite, et cachet rouge, 140 x 181 cm il fallait compter chez Boisgirard à Drouot environ 3 800 €.
Chez Baron Ribeyre à Drouot en revanche lors d’une vente du 20 novembre 2019, l’aquarelle très figurative, ci-dessous, de 2009, 32,5 x 32,5 cm, ne trouvait pas preneur malgré une fourchette d’estimation modeste entre 300 et 400 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?