Vincent Bolloré

Par lundi 24 janvier 2022 Permalink

“Personne ne pensait, personne ne savait qu’il allait être président de la république” Ainsi parlait au Sénat Vincent Bolloré d’Eric Zemmour, il y a quatre jours! Il ajoutait néanmoins qu’il n’y a aucune idéologie politique dans la ligne éditoriale des différents médias qu’il possède.

Non seulement je ne le crois pas vraiment mais en plus je lui dis merci. Merci à ce capitaine d’industrie de permettre cette respiration démocratique attendue depuis quarante ans. Merci de donner le droit d’expression à une pensée souverainiste bannie des médias depuis quarante ans. Merci d’offrir aux français la possibilité d’un vrai débat de société interdit depuis quarante ans. Merci de mettre sur un plan d’égalité ceux qui s’autoproclament progressistes bien qu’ils sont plutôt des décadents et ceux que je qualifierai de réactionnaires, ce qui n’est pas une critique tant de nombreuses choses étaient mieux avant, tant de nombreuses choses vont empirer si Emmanuel Macron ou un clone reste au pouvoir.

Bolloré confessa aussi lors de l’audition qu’il est un démocrate chrétien. Non seulement je crois qu’il est démocrate puisqu’il use de la démocratie pour laisser émerger des idées jusque là interdites à l’inverse de ce que font ses “camarades milliardaires” dont les médias ne vivent que de subventions publiques compte tenu de la population française qui ne les lit, ni ne les écoute, mais je crois aussi qu’il est profondément chrétien tant quelques unes des émissions de Cnews mettent en valeur la philosophie de notre civilisation judéo-chrétienne avec courage et non pas rempli de honte comme le fait tous les jours, par exemple, le journal La Croix en battant sa coulpe.

Eric Zemmour ne s’y est pas trompé: “Vincent Bolloré a un sentiment de mission. Moi je trouve ça noble. Il y en d’autres qui ne comptent que leur argent, je préfère quelqu’un qui est patriote, je lui rend hommage.” Et c’est chez Bouygues qu’il se permettait cet hommage, maison qui depuis si longtemps confisque la démocratie dans l’intérêt d’une mondialisation outrancière qui est en train de faire disparaître la France.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?