Victor Simon (1903-1976) peintre et médium

Par dimanche 15 décembre 2019 Permalink 1

Peu importe que Malraux est dit ou non cette phrase: « Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas. ». Sa modernité touche tous les pans de la société, y compris l’art. Victor Simon dont le titre de son ouvrage de 1955 “Du sixième sens à la quatrième dimension” est déjà tout un programme, est le grand représentant français de l’art médiumnique avec son maître Augustin Lesage (1876-1954), tous les deux natifs des “Hauts de France” comme on dit maintenant. C’est après avoir reçu un message de l’au-delà que Simon se met à peindre de grands formats exposés au commencement au Salon des Indépendants de 1935. Dans ses compositions, des figures christiques se mêlent à des éléments de mythologie ancienne, du judaïsme, de l’hindouisme. Naturellement il devient en 1947 président d’honneur du “Cercle de spiritualisme expérimental et scientifique de Paris”. “Étonnamment”, se surprend à décrire la Gazette Drouot, “la technique de Simon se rapproche de celle du pointillisme: les touches de couleur serrées y font vibrer motifs et figures souvent hermétiques, recouvrant entièrement la surface de la toile”.

Bien sûr, les œuvres de Victor Simon sont dans les musées dont celui d’art moderne de Lille. Actuellement, dans les salles de vente, elles font l’objet d’un engouement mystérieux dans lequel l’amateur d’art argenté se laisse entraîner énigmatiquement attiré par leur ésotérisme vraisemblablement envoûtant! Bref elles coûtent bonbon. Jugez plutôt! En une, l’huile sur toile nommée “Cosmogonie. La Terre” datée de 1955, 239 x 290 cm, était adjugée chez Mercier & Cie à Lille, le 15 juin 2019, 131 250 €. Ci-dessous, chez Ader ovv à Drouot, le 9 juin 2017, c’était à l’époque un record mondial que nous savons avoir été pulvérisé depuis, l’huile sur toile intitulée “Isis”, 54 x 72 cm, s’échangeait contre 60 000 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?