Victor Horta (1861-1947)

Par dimanche 20 septembre 2020 Permalink 1

L’architecte belge Victor Horta (en France c’est Hector Guimard) est considéré comme l’inventeur, le père de l’art nouveau dans son pays et ce n’est pas rien, Bruxelles ayant été  à l’avant garde du mouvement de la Belle Epoque. Audace, élégance, modernité caractérisent ses maisons créées pour une clientèle très bourgeoise. L’harmonie entre le fer et le verre où triomphent la transparence et la lumière, est la marque de fabrique de Victor Horta. Mais l’oeuvre d’art totale de l’art nouveau est aussi mise en exergue par l’utilisation de matériaux comme la pierre ou le bois détournés et travaillés de manière fluide comme le métal.

Originaire de Gand, Horta fait ses classes à Montmartre avant de s’inscrire en 1880 à l’académie des Beaux Arts de Bruxelles qu’il quitte avec une médaille d’or. La Franc-Maçonnerie l’aide à trouver ses premiers chantiers puis naturellement les commandes affluent. “Habiter du Horta” est un signe de richesse, de chic. Toutes les revues spécialisées européennes parlent de lui. Des commandes publiques l’éloigneront d’abord de sa clientèle particulière puis la première guerre mondiale qu’il passe aux Etats Unis le ramènera à sa condition d’enseignant. Le XXe siècle verra complètement invraisemblablement beaucoup des créations de l’artiste être démolies.

Le maître ne passe quasiment jamais aux enchères publiques. 65 lots seulement recensés par Artnet ont été vendus à l’encan depuis 2007. Signalons néanmoins, en une, cette exubérante garniture de cheminée proposée le 17 juin 2019 par la maison de vente Horta à Bruxelles entre 12 000 et 15 000 €. Retenons aussi ce bureau de dame ci-dessous en acajou blond, H: 75 cm, L: 107 cm, P: 78 cm, présenté chez Millon à Paris sur la base d’une estimation entre 25 000 et 30 000 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?