Vente maçonnique à Drouot

Par dimanche 9 mai 2021 Permalink 1

Dans le milieu des ventes aux enchères, le genre maçonnique gardait jusque là ses adeptes autorisant des batailles d’enchères poussant le prix des objets maçonniques à des niveaux élevés. Cela s’explique par deux éléments essentiels, même si la clientèle n’est pas très nombreuse: d’abord leur relative rareté, ensuite la surface financière des francs maçons en moyenne plus élevée que celle du reste de la population.

La vente maçonnique organisée par la maison Pestel Debord à Drouot vendredi 7 mai 2021 n’a néanmoins pas été un franc succès. Non seulement aucun prix ne s’est envolé, mais en plus il y eut beaucoup d’invendus peut-être à cause d’estimations trop optimistes ou à cause aussi du confinement qui empêche de créer dans la salle une ambiance un peu bullish vu le peu de gens qui y accèdent. Il est aussi vrai qu’actuellement la conjoncture économique inquiétante n’aide pas les particuliers à s’enthousiasmer pour acquérir une oeuvre d’art.

Signalons quand même quelques résultats! Une montre par exemple de la marque Universal Genève. Dans le neuf rien n’y est à moins de plusieurs milliers d’euros. Ici, dans un bel état, la montre bracelet en acier en une, le cadran blanc orné de 12 symboles dorés, grande trotteuse centrale rouge, fond numéroté 20711 921901 SWITZERLAND. bracelet en cuir à boucle ardillon, mouvement mécanique à remontage manuel changeait de poignet pour 945 €. La curieuse petite montre de poche tablier (4,5 x 5 cm) en argent vers 1988, ci-dessous, de marque Minerva dans son écrin édité seulement en 500 exemplaires, celui-ci en très bel état, fit le plus gros score de cette vente maçonnique avec 2776 €.

Quittons les montres avec un joli maillet en bois avec symboles et motifs liés au rite écossais ancien et accepté (aigle à tête bicéphale, tête de mort, Pélican, croix), avec son bloc en bois marqué de l’aigle bicéphale, travail Allemand début du XXème siècle, 26 x 11 x 5 cm qui cognera à l’avenir 3 fois pour 1006 €.

Passons les médailles, les bijoux (surtout des pendentifs en forme d’équerre et de compas) et autre plat à barbe qui n’intéressèrent guère, on peut même passez les baudriers, les sautoirs et les tabliers pas assez anciens pour créer la demande et terminons avec une belle épée américaine Knights Templar dorée avec lame gravée attribuée à M. DE PUGT JR, fourreau en métal nickelé et ornementation en laiton doré avec les lettres MP, fusée en cuir avec son filigrane et pommeau représentant une sphère surmontée d’une couronne longue de 84 cm avec le fourreau qui fit mouche à 945 €.

Comme vous le voyez, il ne s’est pas s’agi d’une vente qui rameuta les foules.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?