Valls part à l’étranger

Par mercredi 26 septembre 2018 Permalink 1

Manuel Valls va donc se présenter à la mairie de Barcelone. Il y a moins de deux ans il était encore premier ministre en France. Aucun média ne voit quoique ce soit de choquant dans ces deux réalités. Il s’agit pourtant là du départ d’un très important homme politique français qui a eu à connaitre tous les secrets du pays qu’il dirigeait, qui va maintenant peut-être devenir maire de la plus importante cité espagnole. Tous les secrets militaires de la France sont sus par Manuel Valls. Tous les secrets stratégiques au niveau économique de la France sont sus par Manuel Valls. Mais, bientôt, à ses nouveaux collègues, il pourra tout dévoiler de ce qui sera pour lui dorénavant une puissance étrangère, la France.

Dire que l’individu en 2005 avait fait campagne pour le non à la constitution européenne! S’il a toujours passé son temps politique à tourner sa veste, cette aptitude est aujourd’hui plus inquiétante que jamais. Tous ces européistes crient UE, UE, alors qu’il n’y a aucune politique de défense commune au sein de l’organisation. Et chaque état se bat économiquement contre les autres sans prendre en compte l’appartenance à cette même organisation supranationale. Mais maintenant on laisse filer un type qui connait tout des arcanes de l’état. La question n’est pas de savoir si l’Espagne est une alliée de la France. C’est actuellement évident. Mais comment peut-on accepter de voir un individu tourner le dos du pays qu’il vient de diriger pour aller en voir un autre? Un état n’est pas une multinationale… Et même dans une multinationale son contrat le lui interdirait.

Le cas Valls est extrêmement choquant. Son plan de carrière prime sur son devoir de patriote. Mais l’a-t-il jamais été? Sans doute, y a-t-il là encore un manque de clairvoyance de François Hollande…

Frédéric Le Quer