Vaccin coronavirus

Par samedi 15 août 2020 Permalink 1

Il va falloir commencer à s’interroger sur le futur vaccin contre la covid-19. Il est certain qu’en 2021 il y en aura un ou plusieurs. C’est gravé dans le marbre tant Big Pharma, i.e. les plus gros laboratoires pharmaceutiques au monde avec un pouvoir de communication démesuré, a d’argent à gagner avec cette hypothèse. Le problème est que le but de ce vaccin ne sera pas de nous guérir mais d’engranger le maximum de profit pour ces multinationales. D’ailleurs nous sauver de cette pandémie n’aurait absolument aucun sens commercial, ne serait en rien rentable. Elle va représenter la poule aux œufs d’or entraînant des soins de plus en plus variés et des vaccins à envisager tous les ans par exemple. Pris de court ces derniers mois Big Pharma reprend petit à petit la main faisant supprimer tout protocole de soin au coût modéré. “Pas assez cher, mon fils” est leur slogan. Il s’agit maintenant de préparer la population à dépenser gros pour sa santé.

Et cette préparation démarre actuellement. Nous sommes, toute la journée, inquiétés par des chiffres jetés sans grande explication, sans mise en perspective, uniquement là pour nous tenir sous tension. L’angoisse de la population ne doit pas se relâcher. Les médias l’alimentent constamment lui faisant dire qu’elle attend impatiemment un vaccin tout en mettant en exergue les règles coercitives que les politiciens imaginent au gré des fantasmes. Il s’agit néanmoins d’un travail de mauvaise foi plutôt compliqué puisque il n’y a pratiquement plus de mort à déplorer, pratiquement plus d’hospitalisation non plus, tout ça à cause d’une charge virale dans l’organisme qui diminue grandement. Mais que valent les faits face à une bonne propagande bien menée. Pas grand chose sauf pour quelques rebelles qui disparaîtront inéluctablement puisqu’ils n’auront bientôt plus la parole.

Au moindre pet de travers les amendes pleuvent et elles sont salées. A quoi faudra-t-il s’attendre en cas de refus de vaccination? On a déjà une idée: “le refus de se soumettre ou de soumettre ceux sur lesquels on exerce l’autorité parentale ou dont on assure la tutelle aux obligations de vaccination (…) sont punis de six mois d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende.” ça, c’est actuellement dans le code de la santé publique, article 3116-4. Cette mesure mal appliquée est cependant fondée. Les vaccins que les français sont obligés d’avoir, ont été testés de longues années et ont prouvé leur efficience. Mais je parie aujourd’hui que le futur vaccin coronavirus bénéficiera du même genre d’oukase bien que lui, faute de temps, n’aura pas démontré grand chose de sa pertinence sauf pour ce qui sera de gonfler les bénéfices des laboratoires pharmaceutiques.

En utilisant des publicités jouant sur la peur, en utilisant des débats entre soi-disant experts jouant sur la peur, le gouvernement manipule l’esprit des gens. Les récalcitrants n’auront pas le choix.  Les traitements en prévention putative du covid-19 s’imposeront de gré ou de force.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?