Un temps de Toussaint

Par vendredi 1 novembre 2019 Permalink 1

Avec ce réchauffement climatique, j’avais sorti les maillots de bains, ma femme avait mis son string et nous comptions pour ce week-end aller nous faire éclabousser dans la joie, la bonne humeur et la promiscuité par l’une de ces fontaines que la maire de Paris dont l’esprit inventif n’est jamais pris en défaut, met à la disposition de tous en cas de canicule. Mince, un temps de Toussaint! Je ne pense pas qu’il soit très politiquement correct de parler de Toussaint, d’ailleurs. C’est même probablement subversif à voir le service public qui met l’accent sur Halloween, préférant nettement voir pour la France des racines anglo-saxonnes et protestantes que des racines catholiques. Comment, comment? Des racines catho à un pays lié à l’islam depuis mille ans à en croire l’inénarrable Attali qui sort un livre tous les quinze jours, à se demander comment il peut en faire la promotion et parallèlement écrire le suivant… A se demander aussi qui le lit… Mais l’édition a ses raisons que la raison ignore! Bref, dorénavant l’important n’est pas d’essayer de coller à la réalité, à la véracité d’un vécu historique, mais d’inventer un truc qui nous rendrait acceptable, tolérable le présent. Pour ça on efface et on recommence. Il n’est pas sûr qu’on n’ait jamais martyrisé l’histoire de cette manière… Comme pour le réchauffement climatique, personne n’est capable de dire dans quelle proportion l’homme en est responsable. Et le grand refroidissement connu en occident après le moyen âge pendant lequel la Manche entre la France et l’Angleterre gelait, les gens de l’époque se sont-ils demandés s’ils en étaient la cause. Et le réchauffement qui a suivi à partir du début du XVIIIe siècle a-t-il inquiété les philosophes des lumières, par exemple? Non, les pauvres n’avaient pas Greta Thunberg pour les alerter.

Enfin aujourd’hui, pour les indiens qui restent, c’est la Toussaint. Le temps est au diapason. J’ai vu qu’au cimetière, il y avait déjà beaucoup de chrysanthèmes. Les couleurs sont belles et j’aime bien les cimetières, ça me rappelle la France.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?