Un Renoir dans une vente judiciaire

Par dimanche 25 avril 2021 Permalink 1

Une vente aux enchères suite à la liquidation judiciaire de la maison Muizon Rieunier à Drouot était organisée cette semaine dans un entrepôt à Pantin. Son stock composé de 373 lots d’objets d’art et de tableaux accumulés au fil des ans était proposé à l’encan par son confrère, Kâ-Mondo ovv. Tout devait partir. Aucun prix de réserve, ce qui n’a pas empêché quelques intéressants résultats. Si les tableaux anciens se sont très bien vendus, mentionnons des choses plus modernes.

En premier lieu, un Renoir, peut-être, non signé, en tout cas tellement dans la veine du maître qu’il fit se battre les amateurs jusqu’ à 11 000 € alors qu’il n’était estimé qu’entre 40 et 60 €. Vous le voyez, en une, huile sur toile de 38 x 46 cm, et admettez qu’avec un bon nettoyage et un joli cadre, il ne déparera dans aucune galerie, ni aucun intérieur chic. Ci-dessous, un portrait que j’ai adoré de Gustave Miklos (1888-1967), un grand artiste hongrois naturalisé français dont on reparlera, qui a plusieurs cordes à son arc dont celle d’être ce qu’on a appelé un cubiste de salon avec par exemple le tableau qui nous occupe, par opposition à la ligne dure de Picasso, Gris ou Braque. Cette huile sur toile signée représente la sœur de l’artiste, 92,5 x 73,5 cm, avec cependant des manques de peinture. L’oeuvre fit un peu plus de 7000 €.

Poursuivons avec un dessin de Maryan (1927-1977), rare sur le marché français, un peintre polonais naturalisé américain emprisonné à Auschwitz qui connut plusieurs périodes artistiques et qui était là représenté par sa dernière, la période américaine, avec un personnage de profil, aquarelle et encre de Chine sur papier signée en bas à droite et datée 1970, 41,5 x 33,5 cm. Il fallait prévoir pour l’acquérir un peu plus de 1900 €.

Terminons par un bronze d’Hippolyte Moreau (1832-1927) dont on a déjà parlé. Si vous suivez le lien ( https://politiqart.com/la-famille-moreau-une-dynastie-de-sculpteurs/ ), vous remarquerez que la maison Muizon Rieunier a souvent vendu des œuvres de cette famille d’artistes. Il s’agissait là d’un important bronze sculpté avec Prosper Lecourtier (1855-1924) de 78 cm de haut représentant un chasseur et ses chiens de chasse. 3600 € étaient nécessaires pour se l’attribuer.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?

15 visiteur(s) en ligne actuellement
0 visiteur(s), 15 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 37 , à 09:29 am UTC
Ce mois: 49 , à 07-05-2021 12:22 am UTC
Cette année: 65 , à 01-28-2021 10:27 am UTC
Tout le temps: 425 , à 03-25-2018 10:25 pm UTC