“Un irresponsable n’est pas un citoyen”

Par jeudi 6 janvier 2022 Permalink 1

Plus que sa trivialité et ses grossièretés vraiment pas glorieuses, ce sont ces deux phrases d’Emmanuel Macron en parlant des non vaccinés qui furent les plus choquantes: “Quand ma liberté vient menacer celle des autres je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est pas un citoyen.”

Passons sur le coté factuellement faux de la thèse avec des contaminations qui s’envolent dans toute la population! Il reste le déni de citoyenneté. N’étant pas vacciné, ce président me refuse donc le droit d’être français alors qu’il galvaude la nationalité en la laissant à des terroristes islamistes ou à de jeunes voyous bénéficiant honteusement du droit du sol. Je vais vous parler un court instant de ma famille au cours du XXe siècle. Aucun héros, juste des gens qui firent leur devoir de français.

Mon grand-père paternel fit la première guerre mondial du début à la fin, d’abord dans les tranchées à Verdun puis sur le front d’orient, comme on disait alors. Mon grand-père maternel plus jeune, né en 1903, fut réquisitionné en 1939, se réfugia en Angleterre pendant la débâcle, revint en France par le Pays Basque espagnol (la carte en une et ci-dessous est celle qu’il envoya à sa fille, ma mère, d’outre Manche pendant son exil pour la rassurer). Mon père fit la guerre d’Algérie à Blida. Moi-même, je fis mon service militaire comme les jeunes de 20 ans dans les années 80. Mais je peux continuer en narrant l’histoire d’un oncle étudiant pendant la guerre qui fut arrêté par la Gestapo, enfermé dans une cellule boulevard Mortier pour faits de résistance ou encore celle d’un grand oncle avec sa femme juive qui se planqua quelques temps chez son frère, mon grand-père, au 116 rue de Paris à Saint Denis.

Moi, je suis l’héritier de ses français et français moi-même, comme ma fille est française. Et l’odieux de l’Elysée veut me dénier ce droit comme à tous les français dans mon cas et quand je dis français je parle aussi de ceux d’outre-mer dont les aïeux ont aussi défendu la France sous les drapeaux, parfois jusqu’en Indochine, j’en connais.

C’est insupportable. Macron pousse à la sédition tant son attitude est inadmissible. Décidément les gilets jaunes ne sont pas arrivés par hasard. Encore 3 mois avec cet individu! ça va être long.

Frédéric Le Quer 

PS: La carte recto verso jointe à cet article est un document concernant en 1940 les soldats français en Angleterre à qui le royaume offrait la possibilité de donner des nouvelles à leurs familles avec des textes pré-remplis.

 

Laisser un commentaire ?