Un envahisseur omniprésent

Par jeudi 25 mars 2021 Permalink 1

Tout à l’heure, devant le parvis de la basilique de St Denis, plusieurs jeunes filles musulmanes voilées avec chacune sa poussette ont ostensiblement fendu la petite foule qui s’apprêtait à célébrer l’enterrement catholique d’une personnalité de la ville. Elles marquaient leur territoire. Tout le monde a fait mine de ne rien voir.

Certains événements qui agacent, heurtent, à juste titre, les citoyens français, sont essentiels à la prise de conscience non seulement du remplacement physique du peuple originel mais aussi de son changement de culture. A vrai dire, il est utile le racisme anti blanc de l’UNEF, il est utile le scandale de la mosquée de Strasbourg, elle est signifiante l’attitude pleine de duplicité des responsables politico religieux musulmans qui ne trompe personne, elles sont nécessaires ces micro guerres civiles qui mettent le feu chaque nuit aux banlieues islamisées, ils sont prémonitoires ces voiles islamiques arborés comme des trophées par des femmes politisées. Tous ces signes de victoire de l’envahisseur, encore un peu prématurés, réveillent des français trop apathiques pour comprendre sans cela la guerre de conquête qui leur est menée.

Nos dirigeants sont les suppôts de ceux qui nous détruisent. Ils font tout pour que notre écrasement se fasse en douceur, insidieusement. Par ce renoncement, pire, cette trahison, ils sont réélus grâce aux voix de ceux à qui ils ont donné la nationalité française sans rien demander en échange. La cinquième colonne, ces partisans d’un état turc ou d’un état arabe sur le sol français, choisit des félons pour diriger un pays qui a perdu les pédales. Macron est le dernier en date et surement pas le moindre. Dans l’espoir d’être réélu, il n’agit aucunement contre l’immigration démesurée que la France connait actuellement. Il la favorise. Mais tout ce qui la révèle au grand jour le dérange. Il préfère agir dans l’ombre, ourdir ses infamies dans le secret.

Alors, oui, tous ces actes anti français doivent être perçus comme un espoir, celui de voir enfin le réveil d’un sentiment patriotique sans lequel la fin est inéluctable.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?