Trump victorieux lors d’une partielle

Par mercredi 8 août 2018 Permalink 4

Aux Etats Unis, un député républicain vient d’arracher dans l’Ohio une victoire électorale avec le soutien actif du président Donald Trump qui n’a pas hésité à se déplacer. L’événement ne changera pas la face du monde mais l’auditeur peut se délecter des commentaires rédigés à ce sujet. Comme les médias sont mesquins à propos de ce résultat qu’ils considèrent presque comme une défaite! Comme ils chipotent sur le score! Comme ils minimisent l’incontestable succès de Trump! Comme on les sent rageurs de voir leur ennemi gagner encore! Comme ils supportent mal de perdre!

Il apparaît encore une fois que le peuple a voté pour le candidat activement soutenu par Trump alors que les riches se détournent des républicains pour lesquels ils votent plutôt d’habitude dans cette circonscription. Si la victoire est numériquement mince, ce n’en et pas moins une. Et une belle puisqu’elle se situe au milieu du mandat présidentiel et qu’elle confirme le vote américain d’il y a 20 mois. Qu’un pouvoir en place continue d’être soutenu par la population est chose assez rare par ces temps troublés. Et ça se passe en pleine affaire de collusion, montée par la presse, entre le staff de Trump et la Russie pendant les élections présidentielles! Décidément rien y fait. En fait dans cette histoire, l’intérêt pour nous français est dans la réaction de ceux qui veulent bien faire état de cette élection. Le Washington Post, CNN, le New York Time en sont tout déconfis. France Culture, radio publique, aussi. Dans ces premières heures, ils tergiversent tant qu’ils peuvent mais ils vont devoir se rendre à l’évidence que leur propagande anti russe, leur hystérie, pourrait-on dire, est à coté de la plaque pour ce qui est de nuire à Trump.

La défaite de la nomenklatura, si j’ose dire (!), réjouit. Voir ces privilégiés croyant détenir la vérité envers et contre tous, se faire ramasser dans les urnes rappelle que rien n’est perdu. Non seulement un peuple mature ne doit pas se laisser berner comme les français l’ont été avec l’élection de Macron, mais son intérêt devient de plus en plus de prendre le contre-pied des fausses vérités que les médias mainstream lui assènent à longueur de journée.

Frédéric Le Quer