Troisième dose ou enfermement

Par samedi 13 novembre 2021 Permalink 1

L’Autriche est le premier pays de l’Union Européenne à vouloir séquestrer les non vaccinés. Gageons que d’autres vont suivre! Pour le moment il s’agit de les garder enfermer chez eux. Des camps concentrationnaires pourront un jour ou l’autre suivre, présentés sous la forme de camps de rééducation sanitaire. La dictature n’est pas ici un mot galvaudé. Elle entraîne dans son sillage deux interdits majeurs, celui de circuler et celui de penser.

Tous les pays de l’Union Européenne ont au moins 70 % de vaccinés et pour autant l’épidémie repart à la hausse, du moins à en croire les chiffres. Cette situation sanitaire semble tellement inconcevable qu’au lieu de se remettre en cause, les dirigeants européens prennent la décision aberrante de continuer, d’accélérer, ignorants la réalité (comme ils l’ignorent avec l’immigration d’ailleurs), insistant follement sur un chemin qui visiblement ne mène pas au retour à la normale. Le sophisme qui devait faire de l’obligation vaccinale une liberté se transforme clairement en diktat comme il fallait s’y attendre. Des chefs d’état aux personnalités à la limite du dysfonctionnement se trouvent aujourd’hui confrontés à l’échec de la vaccination. Alors d’injecter la mixture des laboratoires pharmaceutiques en quantité de plus en plus impressionnante dans le corps de chacun d’entre nous pour nous faire accroire qu’ils ont découvert le saint Graal! On croirait une pièce de Ionesco.

Il est évidemment possible de faire comme si le covid-19 n’était qu’une maladie parmi d’autres sans apeurer la population. Mais cette solution saine, logique puisque les chiffres français pour 2020 concernant l’occupation hospitalière prouvent que les malades du covid représentaient seulement 2 % (!) des malades, chiffres qui viennent de sortir de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation, dédramatiserait l’épidémie. Mais il devient évident, même pour les plus aveugles, que le but des autorités est de jouer sur des peurs irrationnelles pour mieux verrouiller les libertés publiques.

Même si en France la génération du baby boom, en quête de la vie éternelle, est la plus coopérante, il est probable que certains vont passer leur tour concernant la troisième dose. Bien sûr la propagande joue à plein pour créer de l’engouement et marginaliser ceux qui ne céderont pas. Heureusement la vieillesse n’interdit pas de réfléchir par soi-même.

L’autoritarisme excessif d’Emmanuel Macron en matière de covid va néanmoins se heurter aux prochaines élections. Il n’est guère pensable qu’il décide d’enfermer de force les personnes qui ne sont pas à jour du vaccin comme en Autriche pour cet hiver. Une fois réélu, en revanche, tout est imaginable. Je crois cet homme dangereux. Ses discours témoignent d’un profil psychiatrique narcissique et mégalomane. François Baroin n’hésite pas à constater tout haut qu'”il n’a pas d’enfants, pas d’amis, pas de loisirs” comme pour mettre sur la piste de sa pathologie. Il est évident aussi qu’il n’aime pas le peuple français. Tirez-en vous-mêmes les conclusions! Le pire est peut-être à venir lors d’un de ses excès d’orgueil démesuré dans ce pays où les contre pouvoirs ont démissionné.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?