Toulouse Lautrec et les affiches

Par samedi 9 mars 2019 Permalink 2

Quand Henri de Toulouse Lautrec demande à son ami Pierre Bonnard de l’emmener chez l’imprimeur Ancourt, il se fait initier à la technique de la lithographie. A partir de 1893, il compose ses affiches directement sur la pierre calcaire sans dessin préparatoire. Le génie inventif de l’artiste révolutionne l’art de la publicité rendu possible par la loi du 29 juillet 1881 qui consacre la liberté de la presse et la liberté d’affichage. Ses cadrages brutaux, l’utilisation de couleurs a minima, l’audace de ses portraits sont les caractéristiques de son travail qui marque indubitablement le monde de la Belle Epoque avec Montmartre, ses filles et son french cancan. Les collectionneurs ne s’y trompent pas et les prix des affiches originales de Toulouse Lautrec font régulièrement de beaux scores.

L’affiche originale en une de 1893, 124,1 x 91 cm, premier état, imprimée par Chaix à Paris, représentant Jane Avril, danseuse star au Moulin Rouge, observez le cadrage incroyable avec le violoncelliste au premier plan, fut adjugée le 26 janvier 2019 chez Villefranche sur Saône ovv, 19 375 €. La passagère du 54, promenade en yacht, ci-dessous, lithographiée par Toulouse Lautrec, se pavanait à hauteur de 8 932 € le 25 mars 2017 à Drouot chez Damien Leclere ovv.

Enfin dernier exemple avec cette affiche sur Napoléon, thème rare pour l’artiste traité avec beaucoup de simplicité, créée pour la sortie d’un livre mais qui fut refusée! Elle prenait sa revanche chez Poster Auction International à New York, le 24 février 2019, puisqu’elle recueillait 132 000 $.

Frédéric Le Quer