Tom Wesselmann (1931-2004)

Par dimanche 3 novembre 2019 Permalink 1

S’il fallait composer une lignée d’artistes du XXe siècle à maintenant dans laquelle s’insérerait Tom Wesselmann, elle pourrait être ainsi faite: Henri Matisse-Roy Lichtenstein-Tom Wesselmann-Jeff Koons. En plein expressionnisme abstrait new-yorkais, le pop art donne une nouvelle jeunesse à l’expression artistique figurative. Tom Wesselmann est dessinateur avant d’être peintre. Diplômé de psychologie, il sent remarquablement l’air du temps et choisit son objectif: désacraliser l’oeuvre d’art. Pour cela le nu féminin très stylisé, sans yeux le plus souvent, mais resté sensuel, sexuel même, lui offre un champ d’investigation inépuisable alors qu’en même temps la société de consommation utilise la femme à outrance pour vendre tout et n’importe quoi. C’est là qu’entre en jeu la nature morte dans ses œuvres, comme une critique d’un monde de la publicité déshumanisé. Le graphisme est moderne comme une bande dessinée. Les couleurs sont vives. Le message est limpide pour ses contemporains. Tom Wesselmann a énormément de succès.

Le tableau en une, vendu chez Christie’s le 11 mai 2011, 152,4 x 121,9 cm, une technique mixte exécutée en 1961 appelée “Le grand nu américain 21” fit 3 330 500 $ soit en € du jour 2 982 300 €. Ci-Dessous, chez Versailles enchères le 9 juillet 2017, “Big study for nude” de 1976, graphite et Liquitex sur papier, 91,5 x 133,5 cm changea de propriétaire contre 636 000 €.

Sinon les sérigraphies de l’artiste sont légions mais ne sont pas données pour autant! Celle ci-dessous de 2002 par exemple, intitulée “Monica Nude with Lichtenstein” sur vélin, signée et numérotée 31/60 au crayon, (International Images Inc. Vermont), 91,5 x 126 cm présentée par Enchères côte d’Opale ovv fut adjugée le 2 mars 2019, 13 664 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?