Thomas Hache (1664-1747)

Par Samedi 24 février 2018 Permalink 2

La famille Hache est une référence dans l’histoire de l’ébénisterie française. A une trentaine d’années, Thomas Hache est le premier à s’installer et s’enraciner à Grenoble. Avant, apprentissage chez son beau père à Toulouse (son père menuisier ébéniste dans cette ville est mort quand il avait six ans), tour de France en passant par Paris, puis Chambéry où il apprend la marqueterie d’incrustation à l’italienne, technique de la scagliola. La commode en une (83 x 131 x 69 cm), avec son décor floral typique de l’époque mais aussi l’utilisation inhabituelle (on utilisait l’ébène principalement d’où le terme ébéniste) de bois indigènes (noyer sorbier, frêne, olivier, cerisier, poirier, érable) et les incrustations de fleurs en ivoire typiquement italiennes fut vendu par Beauvais enchères le 15 février 2014 environ 60 000 €. Notons qu’à la toute fin du XVIIe siècle correspond la naissance de la commode (caisse rectangulaire, 3 à 4 rangs de tiroirs); son succès s’affirme quasiment immédiatement.

Mais revenons à Thomas Hache! A Grenoble il se marie en 1699 avec la fille de son maitre puis reprend la boutique de son beau père défunt. Il estampille ses créations “Hache à Grenoble” avant même d’avoir reçu la maîtrise. Son histoire est une succes story. Ébéniste ordinaire du duc d’Orléans gouverneur du Dauphiné, à partir de 1721, il voit ses commandes explosées et devient riche. A sa mort, il laisse à son fils Pierre (1705-1776) qui lui même passera le relais à son fils Jean-François (1730-1796), trois ateliers qui tournent à plein régime en fabriquant à la fois du mobilier courant et des ouvrages de luxe.

Un bel exemple, ci-dessous, d’ouvrage de luxe avec ce meuble deux corps et à retrait ouvrant à 4 vantaux, 2 tiroirs, reposant sur 6 pieds boule, 224 x 174 x 64,5 cm, adjugé à Aix en Provence le 13 décembre 2014 170 800 €.SAM_6338

Mentionnons encore deux résultats attribués à Guillaumot-Richard svv à Villefranche sur Saône le 28 juin 2014! La commode, ci-dessous, 80 x 130 x 72 cm, fit 46 255 € et la table à écrire (image du plateau avec sa marqueterie de bois fruitiers) 30 380 €.SAM_6337 SAM_6336

Frédéric Le Quer