Tête de mort à Drouot

Par dimanche 25 juillet 2021 Permalink 1

Une collection éclectique qui mit un quart de siècle à se constituer, était dispersée lors de ttois vacations, il y a deux semaines à Drouot par la maison Auction Art Rémy Le Fur. Signe des temps, les objets les plus morbides furent très convoités. Evidemment, plus élégamment, ils sont souvent qualifiés de “memento mori” ( souviens-toi que tu vas mourir) ce qui leur donne un caractère littéraire, philosophique qui traverse les siècles et fait curieusement parfois oublier à leurs riches possesseurs qu’en effet, ils mourront comme les autres…

Commençons avec la première journée par un bronze ci-dessous de 24 cm de haut qui trouva preneur à plus de 1700 €.

Continuons par un crâne en bois sculpté haut de 23 cm qui fit environ 1250 €.

Extasions nous avec un crâne anthropométrique, le squelette désarticulé, les os se rapprochant ou s’écartant grâce à une molette, par Edmée François Chauvot de Beauchêne, vers 1820, H.: 52 cm ci-dessous qui approcha les 6000 €.

Ensuite arrêtons nous sur un squelette articulé en tilleul sculpté et patiné du XIXème siècle, H.: 32 cm qui frôla les 1400 €.

La seconde journée proposait par exemple le bénitier fait d’ossements humains que ne n’ai pas résisté à mettre en une, à vasque en calotte soutenue par une main; inscrit ‘J’étais ce que tu es et tu seras ce que je suis’, XIXème siècle, H.: 56 cm qui dépassa les deux mille euros. Ci-dessous pour les vrais amateurs se trouve une fauteuil squelette en bois mouluré et sculpté figurant un squelette humain, l’assise couverte d’un velours vert, probablement Russie, XIXe siècle, Haut. : 134 cm qui affola la clientèle pour près de 17 000 €. On dira après que le mobilier ne se vend pas alors qu’il faut juste savoir le choisir!

Il y avait aussi ce jour là une boite en forme de crâne en métal argenté, l’intérieur laqué or, JAPON – Epoque MEIJI (1868 – 1912), H. 12,5 cm, qui était convoitée à plus de 5200 €.

Commençons la dernière journée par une bien, trop (?) jolie tête de mort ! Délicatement travaillée en bois à ancienne polychromie beige et blanche, Ibibio. Nigéria, H: 14 cmElle approcha les 1900 €.

Celle ci-dessous fit plus cher en dépassant les 4000 €. Tête de mort de substitution extrêmement stylisée en bois à patine noire. La partie inférieure fait une sorte de bec Ibibio. Nigéria, H: 25 cm

Et puis aussi un crâne votif ( vient du mot vœu) gravé de motifs traditionnels. Il est accompagné d’un crâne de petit singe ligaturé de rotin suspendu à l’orbite gauche, Dayak. Bornéo, Début 20ème siècle. Il fallait compter 2500 €.

Un résultat à 5 chiffres avec un crâne recouvert d’une formidable gangue de concrétions calcaires, H: 13 cm pour environ 16 000 €.

Allez, un petit dernier pour être certain que vous n’oublierez pas, aujourd’hui au moins, que vous mourrez, avec Philippe Pasqua, Vanité aux papillons, Crâne, feuilles d’or et papillons naturalisés, 16 x 20 x 14 cm qui fuut adjugé environ 5 800 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?