Tentative d’explication des gilets jaunes

Par mardi 4 décembre 2018 Permalink 1

L’explication des gilets jaunes dépasse largement l’angle marxiste de la lutte des classes. Il suffisait de voir samedi ces gens aux fenêtres des immeubles de l’avenue Kléber, quartier chic s’il en est, entonnés la Marseille à leur passage et les applaudir. Non, décidément, les gilets jaunes viennent des tréfonds de l’âme française.

Les dirigeants, depuis des décennies, poussent notre population à ignorer son identité, son originalité, ses caractéristiques sociales. La destruction des valeurs de la civilisation française, au point que de parler de civilisation française vous assimile immédiatement à l’extrême droite, la destruction de ses valeurs, donc, se vit de plus en plus comme une angoisse généralisée que les différents sondages révèlent à travers le pessimisme extrême des français. Les gilets jaunes sont la réapparition fracassante d’un esprit français que depuis 50 ans les élites tentent de détruire à travers l’immigration exagérée de peuples à qui on ne demande pas de se fondre dans la culture française, à travers la perte de souveraineté nationale avec l’Union Européenne ou la mondialisation (c’est devenu la même chose!) ou encore à travers le chômage de masse dont le rôle est de neutraliser les aspirations progressistes (je ne parle pas ici du progrès du genre Macron, bien sûr, qui galvaude mot) du travailleur en le menaçant constamment de régression sociale.

La personnalité française, cette personnalité qui faisait de notre pays l’un des plus beaux du monde, étouffée, refoulée explose actuellement à la face de dirigeants médusés comme dans le cas de ces gens qui gardent longtemps pour eux leurs vexations avant de se révolter et arracher le joug de l’oppresseur. L’arrogance de Macron a été la goutte d’eau. Son mépris va mettre à mal ce travail de long terme des élites de droite et de gauche consistant à faire changer la France dans leur intérêt. A droite, il s’agissait pour le patronat de ne plus partager les fruits de la croissance comme sous les trente glorieuses. A gauche il s’agissait de garder une base électorale de gens susceptibles économiquement de voter pour eux.

Les gilets jaunes envoient balader d’un coup cette minutieuse et patiente entreprise sociologique dont le but était de faire des français des moutons. Alors évidemment leurs demandes sont diverses, confuses, maladroites. Mais parce qu’elles sont la Vie, avec un grand V, contre les forces de mort vers lesquels on nous entraînait, c’est à un changement catégorique de société qu’elles veulent amener in fine. Un changement catégorique pour un renouveau indispensable. Les mesurettes à venir de Macron n’y pourront rien. Macron démission. Pour que tout change fondamentalement.

Frédéric Le Quer