Sympathique menteur dégoût

Par vendredi 11 juin 2021 Permalink 1

La révolution ne se fait pas avec des gens qui ont fait Science Po ou l’ENA mais avec des gens intelligents dont les bagages sont moindres. C’est eux qui ont faim. C’est eux qui ont conscience d’être injustement traités par la société. Et tant pis si, de Mein Kampf au Manifeste communiste, les idées ne sont pas très arrêtées. Ils s’instruisent sans méthode, au gré du hasard, quitte à subir les quolibets d’esprits forts, d’esprits étroits plutôt alors qu’eux cherchent à comprendre pourquoi.

Sympathique menteur dégoût. Ces qualificatifs collent maintenant à la peau d’Emmanuel Macron qui n’a vraiment pas fait une bonne affaire avec cette comparution immédiate. Elle ne lui a strictement rien apporté. Le président n’a su faire preuve ni de mansuétude, ni d’inflexible dureté. Et la justice s’est rie de lui. Le procureur devait certainement chercher de l’avancement. Il a récolté un haussement d’épaule du juge après son réquisitoire stupide. Quatre mois de prison qui finiront vite par être aménagés puisque les peines de moins de six mois fermes doivent trouver une alternative à l’incarcération à condition bien sur qu’il n’y ait pas de règle non dite et restrictive applicable uniquement aux français de souche et ça c’est loin d’être certain…

Pour finir en beauté, Damien Tarel a reçu sa légion d’honneur. Les policiers lui ont passé les menottes au rendu du verdict. Elles miroitaient tels les 5 rayons doubles émaillés de blanc de l’insigne honorifique. S’il a ridiculisé Macron aux yeux de toute la planète, il a grandi la France. Elle est restée éternelle et indécrottable avec son esprit de contestation face au pouvoir. Eternelle, oui, ça fait du bien alors qu’on la sentait fatiguée et prête à disparaître.

Merci pour ce coup de fouet! Les vrais gilets jaunes bougent encore.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?