Spéculations sur la maladie de Merkel

Par vendredi 12 juillet 2019 Permalink 3

Le corps d’état-major de la Bundeswehr joue les hymnes nationaux dans la cour de la Chancellerie en présence d’Angela Merkel et de la nouvelle première ministre du Danemark, Mette Frederiksen. Les deux dames restent assises. La danoise est détendue mais l’allemande a visiblement peur que ses tremblements recommencent. Trois fois déjà en public. Elle ne veut plus prendre le risque de rester debout.

Des témoins disent que tout a commencé lors d’un voyage officiel au Mexique en 2017. Les attaques durent deux bonnes minutes pour le moment. Les jambes commencent à trembler légèrement. Le bégaiement augmente, puis tout le corps tremble, la chancelière vacille légèrement. Cela se produit toujours quand elle doit rester immobile en station verticale. Alors Merkel se mord les lèvres et serre un poing comme pour se contrôler. Pendant que les hymnes nationaux sont joués, sa bouche forme parfois des mots silencieux.

De nombreux chefs d’état ont dissimulé les maladie graves dont ils étaient atteints. Comme eux, Angela Merkel dit “Je vais bien” et tente de rassurer ses compatriotes par cette sentence: “Je suis tout à fait convaincue que mes performances sont satisfaisantes.”

Officiellement la déshydratation a été pointée du doigt. La fantaisiste dirigeante écologiste met le réchauffement climatique en cause et y voit des raisons supplémentaires pour prendre à ce propos des décisions rapides! Les tremblements peuvent en fait avoir plusieurs causes, tant mentales que physiques. Les médecins débattent des diagnostics à distance, qui présentent tous une lacune: ils en savent trop peu sur la forme et l’évolution de la maladie. Certains ont émis l’hypothèse que les tremblements pourraient être dus à la thyroïde ou à un faible taux de sucre dans le sang avec un choc hypoglycémique, d’autres une circulation sanguine instable. Mais des images cliniques beaucoup plus sérieuses sont également en discussion. Les symptômes pourraient indiquer un tremblement orthostatique, i. e. dû à la station debout. Le corps commence alors à trembler de manière incontrôlable. En se déplaçant ou en s’asseyant, l’attaque disparaît généralement. Il est expliqué que cette rare maladie peut survenir seule ou à la suite de la maladie de Parkinson.

Angela Merkel aura 65 ans le 17 juillet. Le monde entier la regarde avec perplexité. Aux Etats-Unis, les médias appelleraient à la démission de leur président. La vieille Europe reste calme et attend la suite.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?