Sortir du confinement

Par mercredi 8 avril 2020 Permalink 1

Le confinement est une impasse dont on ne sort qu’en faisant marche arrière. Il ralentit la propagation du covid-19 sans éliminer la maladie. Il pallie à l’impéritie du gouvernement, au mauvais état des finances publiques en étalant le problème de la prise en charge des patients dans le temps sans jamais éradiquer l’épidémie. Elle sévit toujours et sévira jusqu’à ce que ceux qui sont physiquement, génétiquement, capables de lui résister seuls ou avec l’aide de la médecine s’en soient sortis victorieux, jusqu’à ce que ceux qui doivent mourir, meurent. Jamais le confinement ne remplacera ce qui n’a pas été fait au moment où ça aurait dû être fait, c’est-à-dire le dépistage systématique de la population et l’utilisation de masques efficients, pas la merde qu’on veut nous refiler depuis quelques jours.

En février l’Allemagne s’est plainte de la France jusqu’à fermer sa frontière parce que l’état était incapable d’établir la chaîne de contamination pour les personnes infectées. Deux mois plus tard, le gouvernement y voit enfin une bonne idée mais comme il est trop tard, comme le coronavirus est partout, à la simple investigation policière se substituera peut-être un tracking numérique. L’encombrement des prisons a fait que l’incarcération est remplacée par un bracelet électronique qui autorise le criminel à aller jusqu’à quelques centaines de mètres autour de chez lui. Nos smartphones vont bientôt jouer le rôle du bracelet électronique en plus intrusif puisqu’ils sauront et feront savoir qui croisera qui.

So what? Vous avez rencontré un contaminé, hurlera un haut parleur, restez chez vous dorénavant. Mais le contaminé, pourquoi n’était-il pas chez lui? Mystère et poignard. ça mérite une amende!

Tout cela est fou, insensé et ne résulte que du fait de refuser d’ouvrir suffisamment de lits d’hôpitaux pour une population de 67 millions d’habitants, d’acheter des ventilateurs en nombre nécessaire pour les équiper évidemment ailleurs qu’en Allemagne puisque le pays a fait main basse sur ceux qu’il fabrique (encore une belle preuve de la totale absence de coopération européenne!), d’avoir de vrais masques de protection estampillés CE et non pas des bouts de tissus débiles, de laisser les médecins soignés avec une méthode qui leur semble adapter sans que l’état incompétent vienne y mettre son nez.

Alors mettre de l’argent, voir beaucoup d’argent (la BCE le prête à nos banques à 0%) là où il faut pour déverrouiller l’économie le plus vite possible est le seul moyen de retrouver une vie normale. Tout le reste est du domaine des soins palliatifs pour un pays mourant. Le confinement qui ne démontre absolument pas son efficacité d’autant plus qu’il n’est pas respecté dans les départements les plus touchés comme la Seine-Saint-Denis, est une mesure de pays pauvre. Macron et le gouvernement sont plus que lamentables. Ils sont criminels.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?