Sondage sur les élections européennes

Par lundi 25 février 2019 Permalink 5

Un sondage LCI, RTL, Le Figaro sur les élections européennes qui annonce une marge d’erreur de 2,5% en plus ou en moins des chiffres donnés, place laREM en tête des intentions de vote à 22 % et le Rassemblement National deuxième à 20 %. Les autres, comme LR avec 12%, sont dans les choux. Les sites d’information qu’on sent heureux du résultat, constatent qu’il n’y a pas encore de liste LaREM comme si le fait de savoir quels inconnus iraient se goinfrer à Bruxelles, avait un intérêt pour les électeurs. France Culture plus enthousiaste encore, et dire que le président voulait couper les subventions du service public (!), fait remarquer que LaREM n’a pas commencé à faire campagne. Macron tous les jours à la télé des heures durant, au point qu’on se demande quand il travaille vraiment, n’est donc pas considéré comme de la propagande électorale en faveur de son parti politique…

Encore une fois le tableau est dressé. Le bipartisme gauche droite qu’on a en pratique longtemps connu, quelques fussent les variantes idéologiques à l’intérieur de chaque camp, laisse la place au bipartisme européisme contre souverainisme, souverainisme que nos médias auront tôt fait de qualifier de populisme pour le discréditer, puis moins frontalement mais comme une petite musique de fond, d’antisémitisme, de racisme et enfin bien sûr de nazisme. Ainsi le système espère nous refaire le coup de 2017 pour se perpétrer en martelant que c’est lui ou la haine, le dernier mot à la mode. Le camp du mal est bien déterminé, c’est le souverainisme. Alors qu’au temps du bipartisme gauche droite un choix de société honorable semblait en jeu, dorénavant, à en croire ceux que nos médias relaient complaisamment, l’honneur n’est que d’un coté. Les anti européens sont définitivement des salauds. Le grand barnum électoral a à peine commencé qu’on est déjà écœuré! Électoral parce qu’on propose aux gens d’aller voter. Démocratique, non.

Et pourtant l’UE n’a rien apporté aux citoyens. L’histoire de la paix est une foutaise puisque les Balkans ont connu les horreurs de la guerre et que dorénavant diplomatiquement les chancelleries des différents pays européens se déchirent bien plus qu’elles ne se soutiennent. L’amélioration du niveau de vie médian n’a eu de réalité que pour les pays qui étaient les plus en retard économiquement. L’UE se divise entre les états qui ont des chômeurs et ceux qui ont des travailleurs pauvres! L’insécurité des personnes n’a cessé de croître. Parler d’insécurité culturelle est devenu un lieu commun. L’immigration outrancière dépossède les européens de ce qu’ils sont. L’Union Européenne est un échec total sauf pour les multinationales et les milliardaires à qui elle offre un marché libre, des capitaux apatrides, une main d’oeuvre concurrencée par celle des pays pauvres et une Banque Centrale qui offre de l’argent gratuit à ceux qui n’en ont pas besoin mais qui savent le rendre payant à ceux à qui il serait utile.

L’Union Européenne est une tragédie. Ses perspectives n’amènent que des regrets. La seule espérance est de s’en débarrasser.

Frédéric Le Quer