Shutdown, pas grave!

Par Lundi 12 février 2018 Permalink 11

Avec la dette américaine, on compte en milliard de milliards! Soit en trillions. Les billions sont “seulement” des milliers de milliards.

Des administrations américaines comme le fisc ou les musées étaient fermées pour cause d’absence de financement. C’était le shutdown. Comme le budget n’était pas voté, il n’y avait pas d’argent disponible dans les caisses de l’état. Depuis vendredi 9 février dans la matinée, la Chambre des représentants a approuvé un nouveau compromis budgétaire. Le compromis se fait quand les démocrates et les républicains se mettent d’accord pour dépenser plus! Malgré les trillions de dettes, il s’agit de contenter son électorat! Foin d’économie, toujours plus de dépenses. Le plafond de la dette est donc relevé car celui-ci est mobile à condition que toutes les parties soient d’accord.

Donc dans les mois qui viennent la FED émettra encore plus d’obligations, plus de titres concernant la dette souveraine des Etats Unis. Les chinois et les japonais, les principaux acheteurs en sont gavés. Et certains (les marchés financiers?) de penser qu’il va falloir rendre cette dette attractive, faire monter les taux, faire baisser le dollar pour que les étrangers achètent plus. Est-ce que cela créera pour autant de l’inflation, le grand problème officiel du moment? Probablement pas car les histoires de salaires qui augmentent sont en grande partie de l’intox. Les salaires augmentent surtout pour ceux qui n’en ont pas besoin. Encore une mystification due aux moyennes!

Le New York Times titre que c’est “la fin de l’argent facile” puisque d’après lui les taux d’intérêt vont grimper, il sera plus difficile d’emprunter. Si c’est le cas, le monde n’a jamais été aussi proche de la grande catastrophe car toute l’économie ne tient qu’avec des taux extrêmement bas.

Mais l’économie n’est jamais que la conséquence d’une volonté ou d’une absence de volonté politique. Toute la planète doit croire en la force du dollar et en son abondance (Je sais c’est contradictoire!). Et si on croit qu’il est fort, il est fort. Il n’y a pas actuellement de docteur Follamour assez puissant pour tout mettre à bas. ça arrivera un jour inévitablement. Mais pour le moment les asiatiques et les autres vont continuer à acheter la dette américaine en contrepartie d’un accord politique entre eux et l’administration américaine. Ils n’ont pas le choix. Pas encore. Mais c’est pour cela qu’un jour il y aura la guerre car un jour les exigences d’un camp ou d’un autre seront trop élevées… Et tout ne tient qu’à un fil.

Frédéric Le Quer