Serge Gainsbourg (1928-1991)

Par dimanche 14 mars 2021 Permalink 1

Cette année commémore les 30 ans de la disparition de Serge Gainsbourg. L’idole de la pop française fait aujourd’hui l’objet d’un culte chez les collectionneurs qui n’hésitent pas à mettre plusieurs milliers d’euros pour les objets symbolisant la vie de l’artiste. Pourtant à la fin de son existence, enfermé dans ses problèmes d’alcool, ses coups d’éclat avaient isolé le décadent Gainsbarre au Raphael, son hôtel parisien favori.

Soyons réalistes! Les banales photos argentiques d’époque représentant des portraits de Gainsbourg sont bien trop nombreuses pour valoir grand chose. En une, par exemple, Serge Gainsbourg “Comic strip”, un tirage argentique par Jack Burlot, signé et numéroté 1/30, 41 x 28 cm, trouva preneur pour 379 € chez Villanfray ovv en 2017. Beaucoup d’autres sont ravalés. En revanche  une pièce unique comme, ci-dessous, le Polaroid Geant, 2010, tirage sous diasec, pièce unique. 1980 (année de la photo). Porte le numéro 32864 au dos. 111 x 135 cm obtenue d’après le catalogue de la vente Villanfray de la manière suivante: “À la demande de Roger Theron “patron” de Paris match, il demande à Gainsbourg une photo se rasant. Theron: “alors?” Serge: “NON” Theron: “quand?” Serge: “NON” Theron: “il me la faut absolument!!!” Serge: “NON!” Gilles Ouaki trouve un rasoir en forme de femme au Drugstore Publicis. Gilles à Serge: “alors? et avec ce rasoir? ” Serge: “OUI”…FINALEMENT.”” s’envola jusqu’à 34 760 €.

Un demi-billet de 500 francs signé Gainsbourg mis aux enchères chez Sotheby’s, le 18 juin 2019 (il ne s’agit évidemment pas du billet brûlé à la télé) a trouvé preneur le mardi 18 juin 2019 pour 5 000 €.

Terminons cette petite chronique de la Gainsbourgmania avec deux feuillets autographes, recherches de rimes et notation musicale (1988-1989), deux feuillets A4 écrits au recto qui furent adjugés 4 083 € chez Pastaud ovv à Montignac-Lascaux le 21 août 2019.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?