Séparatisme, la meilleure solution

Par dimanche 7 février 2021 Permalink 1

Il ne faut pas laisser le monopole du séparatisme ( je ne parle pas du projet de loi bidon en discussion) aux allochtones puisqu’ils sont soutenus par la république française. Il est temps pour les autochtones de se séparer d’elle. La république a pris partie pour les immigrés contre les français. Elle les soutient mordicus soumise en même temps à un organisme supranational appelé l’Union Européenne. Mieux, l’un de ses hérauts, l’inénarrable Darmanin qui se dépêche de mettre en exergue ses racines musulmanes pour ne pas trahir l’avenir auquel il aspire, veut maintenant que les envahisseurs soient éparpillés à travers le territoire afin de nous submerger plus discrètement, le français de souche ne devant s’apercevoir ainsi que quand il est trop tard, qu’il est vaincu, qu’il ne représente plus rien.

L’autochtone doit se séparer de l’oligarchie qui le domine pour refaire peuple et sans doute devra-t-il abandonner une partie du territoire pour s’en approprier l’autre. Nos dirigeants ont participé activement à la création de ghettos tel celui de Trappes d’où veut maintenant être “exfiltré” un professeur de philosophie qui y risque sa vie parce qu’il a osé soutenir son collègue décapité, Samuel Paty. L’autochtone dans ces ghettos est un étranger. Il doit aller ailleurs pour se retrouver chez lui car son pays n’est plus son pays. Toutes les phrases perfides de nos gouvernants qui promettent un jour l’unité de la nation alors qu’eux même l’ont disloquée et la disloque tous les jours en maintenant l’immigration invasive, ne sont là que pour anesthésier un citoyen français emprisonné par des termes comme islamophobie et racisme qui lui sont jetés à la figure pour l’inhiber. Ce sont les mots dont se servent les islamistes et les racialistes pour s’approprier le territoire français car ils ont bien compris qu’ils étaient des sésames à la soumission de leurs adversaires.

Pendant la deuxième guerre mondiale en deux zones, à la mort de Charlemagne en plusieurs royaumes, la France a déjà été parcellisée au cours de sa longue histoire… Et s’en est remise. Si elle veut survivre, elle doit maintenant bâtir un territoire de culture judéo-chrétienne aux racines gréco-romaines à coté d’une république islamique, ex Ve république. C’est un constat d’échec certes mais une meilleure solution que le grand remplacement que les français vivent actuellement.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?