Ségolène Royal tombe le masque

Par mardi 4 février 2020 Permalink 2

Si j’écris que Ségolène Royal est une grosse pouf islamisée doublée d’une grosse quiche qui depuis trente ans met le pays dans la merde et qu’elle est dangereuse parce qu’elle est nulle, je n’ai pas trop le droit (je préviens qu’il s’agit de satire, d’humour, d’ironie!). C’est un contenu “haineux” comme ils disent, ce sont des propos injurieux. Je ne suis pas trop d’accord avec ce terme de “haineux” car pour qu’il y ait haine il faut qu’il y ait eu amour et franchement je n’ai jamais apprécié cette groupie mitterrandiste qui a toujours plutôt porté une ambition pour elle-même que pour la France. En tout cas ces propos sont considérés détestables parce que gratuits, vulgaires, mal étayés. Si j’écris la même chose d’une certaine gauche en général, la dure loi française, la future loi Avia concoctée par le gouvernement au mépris des lois européennes étant partie pour censurer à tour de bras, pourrait me le reprocher aussi, bien que je ne vise personne en particulier.

Les propos “haineux” et “injurieux” de Mila envers l’islam tomberont donc bientôt sous le coup de la loi. Belloubet, Royal et consorts prennent simplement les devants en s’en prenant à une adolescente révoltée. Elles veulent du respect ces bourgeoises, comme dans les banlieues, “respect, respect” je ne peux pas prendre l’accent ici!!! Et avec leur respect, personne ne se risquera plus à blasphémer. L’excès de convictions, l’extravagance dans l’insolence irritent nos libéraux mondialistes. Ils idolâtrent le statu quo et les médiocres qui sont les garants de leur position sociale. Surtout que chacun reste à sa place. Pas de vague ou sinon on sonne la charge à coup de matraque, LBD et autres joyeusetés. Et quand ce n’est pas la police, c’est la justice qui s’en prend au portefeuille des révoltés. Parce que c’était ça in fine qu’était presque prêt à faire le parquet contre Mila: s’en prendre au pognon de ses parents pour qu’elle la ferme.

La vraie contradiction, la vraie opposition enseignent naturellement l’irrévérence, mais, forcément, la subversion qui renverse la table et la société, effraie les Ségolène Royal ou Nicole Belloubet confortablement installées dans un pré carré fait d’avantages, de profits et de sentiments de supériorité. Et dire que ce sont deux femmes qui s’en prennent à une autre femme victime de harcèlement!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?