Salvador Dali (1904-1989)

Par samedi 6 mars 2021 Permalink 1

C’est avec son style hyperréaliste que Salvador Dali devient l’incontournable figure du surréalisme. Si sa personnalité extravagante le rend célèbre, son génie le conduit à suivre une forme de créativité irrationnelle marquée par Sigmund Freud, André Breton et l’ensemble des théories sur l’inconscient qui circulent. Les violentes crises d’hystérie que Dali connait enfant vont l’inciter à explorer tout au long de sa carrière les sujets du sexe, de la religion, de la vie et de la mort libérant ses instincts les plus profonds dans son oeuvre. Il invente ce qu’il appelle l’activité paranoïa-critique par laquelle un objet se voit métamorphosé et confondu en plusieurs autres. Mais, non, il n’a pas inventé le chocolat Lanvin!

Si les multiples de Dali sont fréquents en salle des ventes tant il n’a pas hésité à mettre son nom partout ce qui ne les empêchent pas d’ailleurs de se vendre très bien, les originaux sont rares, les huiles pratiquement jamais, les dessins de temps en temps. Et ce qui est rare est cher, jugez plutôt!

Cette semaine, le 3 mars 2021, la maison Gros et Delettrez proposait à Drouot “Assomption aux cornes de rhinocéros”, en une, 1958-69, aquarelle, gouache, encre brune et crayon sur papier, feuille signée et datée 1958-69 en bas au centre, 32,5 x 20 cm. Elle fit environ 50 000 €. Le 12 juin 2019 étaient vendus par Artcurial, 15 gouaches sur papier du peintre espagnol (quelques exemples ci-dessous) dont le total fit 1,2 millions d’euros.

Enfin terminons par les moustaches de Dali présentés par Biarritz enchères en août 2019, une encre de Chine et gouache rouge sur papier de 1950, 27 x 44 cm qui étaient estimées entre 30 000 et 40 000 euros.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?