Salauds de pauvres!

Par Mardi 20 mars 2018 Permalink 7

Le président des riches continue de taper sur les mêmes. Alors que l’ISF est supprimé et remplacé par une taxe sur l’immobilier, que le prélèvement forfaitaire sur les revenus du capital ne dépasse dorénavant plus 30% (quelle aubaine!), les petits contribuables, les travailleurs salariés, les retraités, les automobilistes, les fumeurs et maintenant les chômeurs sont dans le collimateur. “Salauds de pauvres”, comme s’écriait Gabin dans La traversée de Paris!

On va leur en faire baver à tous ces fainéants! Muriel Pénicaud, la ministre du travail qui s’est faite en 3 ans 4,74 millions d’euros chez Danone dont une bonne partie sur l’annonce de “licenciements boursiers”, ces fameux licenciements pas du tout nécessaires pour la survie d’une entreprise qui gagne de l’argent, mais qui font monter les cours de bourse et profitent à ceux qui détiennent des actions, donc Madame Pénicaud, non contente d’avoir, dans sa carrière dans le privé, viré des employés par centaines pour devenir toujours plus riche, s’est donnée la mission de sucrer à ces derniers les allocations chômage si ils ne mettent pas suffisamment du leur pour retrouver un travail rapidos quitte à supporter 2 à 3 heures de transport quotidien. Une bien sainte femme cette Muriel qui s’est donnée la tâche de réinsérer à tout prix en utilisant le bâton sans sourciller puisque c’est pour le bien de celui qui le reçoit! Les gens ne comprennent pas leur intérêt et heureusement qu’il y a des Macron et Pénicaud pour le leur révéler… On remarquera au passage que nos médias aux ordres (pléonasme) minimisent autant que possible les annonces faites hier. Ils banalisent le suivi numérique et le contrôle des demandeurs d’emploi pour n’effrayer personne: “C’est pour 2019, c’est pour 2020… Et même quand vous y serez, vous ne verrez pas la différence!”

Dormez bien braves gens! Macron et sa bande sont bien éveillés et se chargent de vous! Vous avez voté pour eux, n’est ce pas? ils vous le feront payer!

Frédéric Le Quer