saccageparis

Par mercredi 7 avril 2021 Permalink 1

Alors que certains bâfrent en groupe, enfermés dans des palais, au cœur de la capitale, en plein confinement, d’autres, errant sous le ciel de Paris, “dehors en citoyens”, se plaignent à cette occasion avec le # saccageparis de la dégradation de la ville. Et de nous montrer des images témoignant de la saleté répugnante des rues. Et d’accuser Anne Hidalgo. Bien que je n’ai aucune sympathie particulière pour Anne Hidalgo, mettre sur le dos du maire le comportement lamentable des gens qui balancent n’importe quoi sur la chaussée est un peu fort de café! C’est avant tout ceux qui vivent à Paris qui saccagent la ville avec leurs détritus. Mais la démagogie ambiante pousse à ne rien leur dire et la politique tend à accuser celle qui vient d’être largement élue grâce à sa politique bobo et élitaire en faveur du vélo avec la multiplication des pistes cyclables favorisant les parisiens et laissant sur le pas de la porte les banlieusards.

Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Le goût esthétique d’Anne Hidalgo et de son entourage laisse objectivement à désirer. Les traverses de chemin de fer qui servent de bans publics sur des places pas si mal refaites que ça d’ailleurs, sont un défi au beau! Et il n’y a pas que ça! Alors que la belle fontaine du XIXe siècle sculptées par Raoul Larche devant le Grand Palais est toujours menacée, d’horribles fontaines des frères Ronan et Erwan Bouroullec qu’on a connu mieux inspirés, ont pris place sur le rond point des Champs Elysées. Actuellement toujours à l’endroit que les journalistes appellent ridiculement “la plus belle avenue du monde”, une exposition de Philippe Geluck laisse à voir d’énormes chats en bronze de 2,70 m de haut. Comment cet homme, un artiste soi-disant, a pu faire d’animaux aussi naturellement beaux aux comportements toujours très élégants des choses aussi immondes? Les intraitables jurées d’il y a un siècle et plus qui décidaient de ce qui pouvait être ou non exposé sur la chaussée parisienne doivent se retourner dans leur tombe!

Mais Philippe Geluck est une espèce d’islamophile qui avance masqué… Il a critiqué ses confrères de Charlie Hebdo et leurs caricatures de Mahomet. Il a récidivé à la mort de Samuel Paty. Sans doute cela lui donne-t-il une certaine légitimité pour être adoubé par la mairie…

Frédéric Le Quer

 

 

 

Laisser un commentaire ?