Robert Indiana (1928-2018), Love

Par dimanche 10 mai 2020 Permalink 2

Si Sotheby’s décrit le travail de Robert Indiana comme le condensé d’une “pensée théorique complexe en une forme sculpturale frappante”, il n’est pas complètement interdit d’y voir un message sirupeux au goût de guimauve bien dans le style de la pensée unique assénée aux peuples du monde entier depuis longtemps. La sculpture LOVE avec son O incliné, le trait de génie de l’artiste, conçue en 1966 comme une contestation de la guerre du Vietnam, a depuis été déclinée dans toutes les langues, sur tout support, et vendu partout comme par exemple actuellement sur le catalogue de La Redoute à un peu moins de mille euros. De l’engagement politique que représentait le produit LOVE emblématique du pop art américain, ce symbole des années 60, “autant propagé que la bouteille de Coca Cola”,dixit La Gazette Drouot, est devenu un incroyable pactole financier que Robert Indiana a décliné jusque sur les places de grandes villes du monde entier de Philadelphie à Valence.

Vous avez compris que j’avais du mal à succomber au charme de cette création mais là où je me régale c’est avec l’approche mercantile. Continuons donc à citer pour le plaisir le catalogue de vente Sotheby’s qui donne les codes intellectuels pour une bonne perception du travail de l’artiste: “Appliquant la déconstruction sémiotique à sa pratique artistique, Indiana affirme: «L’ AMOUR est purement un squelette de tout ce que ce mot a signifié dans tous les aspects érotiques et religieux du thème, et le ramener à la structure réelle de la calligraphie [est le réduire] à l’os nu »”.

Bon, enfin, disons que c’est surtout déco comme on dit dans les salles des ventes, mais incontestablement, tout ce packaging pseudo intello marche bien. Sotheby’s a adjugé le 6 mars 2019, 765 000 € la sculpture en une, exécutée en 2000, 183 x 183 x 91,5 cm, estampillée de la signature de l’artiste, daté 1966-2000 et numéroté AP 2/4 sur le côté gauche de l’aluminium peint. Ci dessous deux déclinaisons de l’oeuvre en hindi appelées Prem Love ou Hindi Love. La première, en aluminium, signée, datée 2008, numérotée 1/8, 183 x 183 x 90 cm a été vendu le 27 avril 2014 chez Hôtel des ventes de Nice Riviera svv 162 500 €. La seconde en acier Corten, 1/8, 2007, 182 x 182 x 90 cm, a fait 78 936 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?