Révélatrice crise de nerf de Mélenchon

Par vendredi 19 octobre 2018 Permalink 1

Mélenchon avec sa petite crise de nerf à l’encontre des magistrats et des policiers lors de la perquisition du siège de son parti révèle, malgré lui d’ailleurs, plutôt bien le malaise de la société française, de toute la société. L’irrespect vis à vis des forces de l’ordre, l’irrespect vis à vis des magistrats, l’irrespect vis à vis du corps médical, l’irrespect vis à vis des élus sont des états d’esprit généralisés. Mais la politique des dirigeants n’est-elle pas la cause du mal être? Mieux, les insolents ont-ils systématiquement tort dans un pays en proie au délitement?

Passons vite sur les incivilités commises en milieu hospitalier! Impossible d’excuser des gens soignés gratuitement  mais au frais de la collectivité, de leur agressivité!

L’irrespect à l’égard de la police ou de l’autorité administrative en général peut en revanche parfois s’expliquer. Incontestablement, les codes civil, pénal ne sont plus appliqués de la même façon dans l’ensemble du pays. Des pans entiers du territoire s’affranchissent de la république et aucun policier qu’il le veuille ou non, ne peut dorénavant se permettre d’y venir imposer des règles puisque nos dirigeants y ont renoncé. Aussi devient-il de plus en plus insupportable de voir des fonctionnaires s’en prendre pour des broutilles aux honnêtes gens en leur faisant subir toute la rigueur de la loi. Comment un cycliste qui grille un feu rouge, un automobiliste en léger excès de vitesse peuvent-ils accepter d’être sanctionnés sans rien dire lorsque sur la toile les vidéos d’agressions, d’incendies, d’incivilités se multiplient sans qu’il n’arrive rien à ceux qui en sont responsables lorsqu’ils demeurent dans certains quartiers? Quand la loi n’est plus la même pour tous, elle devient injuste automatiquement. Quand un juge trouve des circonstances atténuantes à un voleur à cause de son milieu social et ses origines et condamne un autre citoyen durement pour des choses bien moins graves comme on le voit tous les jours, il y a de quoi ne plus respecter ceux qui sont en charge de dire le droit.

Aujourd’hui la loi est faible avec la lie de la société. Aujourd’hui la loi est faible avec les élites politiques et économiques proches du pouvoir. Aujourd’hui la loi est très dure avec les français n’étant pas dans l’une ou l’autre catégorie qui entre des règles toujours plus incongrues et des taxes toujours plus lourdes, deviennent les seuls à supporter le poids d’un état failli à tous les niveaux. Si l’agressivité de Mélenchon est stipendiée par tous les médias, c’est qu’elle ouvre aux yeux de tous les français des horizons insurrectionnels.

Frédéric Le Quer