Restez chez vous! ça guérit!

Par mercredi 15 avril 2020 Permalink 1

Le confinement guérit. Il guérit du mal être médical français ou du moins il en donne l’impression. Si le citoyen ne fréquente plus personne, il ne souffrira pas des anomalies hospitalières consistant en une pénurie de tout qui est en train de devenir la risée du monde entier. Les méthodes macroniennes qui consistent à expliquer comment se passer de ce dont on a besoin, plaisent donc. Elles sont d’une rigueur implacables. Restez chez vous et vous n’aurez aucun risque d’être gênés par le manque de masque, de gel hydroalcoolique, de lits hospitaliers, de ventilateurs, de réanimateurs, de personnels soignants, etc, etc…

Le confinement guérit. Plus des deux tiers des français sont d’accord pour rester chez eux de plus en plus longtemps. C’est très inquiétant sur le plan social et psychologique. 70% des français se sentent-ils si mal dans une vie normale que de leur imposer un coma prolongé devant la télé dans leur salle à manger devient une solution qui les rassure? La levée de boucliers contre une rentrée scolaire le 11 mai est un exemple magnifique. Tout le monde est en train de se mettre d’accord pour laisser somnoler plus longtemps la belle endormie qu’est l’éducation nationale. Certes son rôle et son utilité en ce qui concerne l’instruction publique s’amenuisent d’année en année, mais surtout la réouverture des écoles apparaîtrait comme une sorte de retour à la normale qui inquiète l’inconscient collectif… On pourrait rajouter un autre exemple avec La Poste. Le service était complètement paralysé il y a quinze jours. Il semble que ce soit Emmanuel Macron en personne qui ait imposé sa réouverture alors que pratiquement personne ne la demandait. Les syndicats mécontents d’un semblant de retour à la normale s’y sont pliés jusqu’à hier où une suspicion de covid-19 une seule, une suspicion seulement, pour un salarié, un seul sur les dizaines de milliers de postiers, les amènent à réclamer un retour drastique au confinement! C’est l’occaz ou jamais! Ah! Confinement, mon amour!

Le confinement guérit. Il guérit du virus néolibéral, du combat journalier pour la vie, ce combat que beaucoup, les 2/3?, ne veulent pas mener. Quand le communisme est tombé dans les pays de l’est, seuls les forts s’en sont réjouis. Et ce n’était pas la majorité, quoique la propagande occidentale ait dit. Non, loin de là. Tous ceux, russes moyens, allemands moyens, tchèques moyens, etc, qui avaient vécu cet espèce de confinement généralisé qu’était devenu le marxisme léninisme, le regrettèrent longtemps.

Alors, restez chez vous! Un slogan qui marche trop bien?

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?