Remigration

Par lundi 8 mars 2021 Permalink 3

Il y a un problème migratoire en France et l’une des façons de le régler est la remigration. Sans intégration, sans acceptation de l’identité nationale française, le pays va disparaître. Sa puissance ne tient pas par son nombre total d’habitants mais par la cohésion entre ceux-ci, et actuellement plus on est nombreux, moins on est homogène et, entre parenthèse, plus le PIB médian par habitant se tasse.

Comme celui de racisme anti blanc, le concept de remigration a indéniablement été popularisé par le groupe Génération Identitaire que Darmanin et Macron ont dissout. Si l’idée a été théorisée par des intellectuels comme Renaud Camus, elle dépasse désormais largement le cadre des milieux identitaires et fait son chemin dans l’esprit des citoyens, y compris des plus talentueux. Un ancien patron de la DGSE, par exemple, n’hésite plus à affirmer qu’il n’y a pas d’autres solutions. Les journaux les plus immigrationnistes comme Le Parisien en sont, pour calmer la population, à inventer des sondages tendant à démontrer qu’une bonne partie des enfants d’immigrés veulent rentrer dans leur pays, 40 % immédiatement et 71 % d’ici 10 ans! Tout cela est plus ou moins bidon, sans la politique qui va avec, i. e. aides au retour, soit directement à ceux qui remigrent, soit aux pays d’accueil qui d’ailleurs ont tout à gagner d’une population mieux instruite que la leur, fin de la pompe aspirante des trop généreuses aides sociales, fin du regroupement familial et accessoirement arrêter d’aménager le territoire comme si c’était comme là-bas avec par exemple des constructions de mosquées à l’infini.

Hélas, tout continue d’être fait par l’état macronien pour éradiquer au plus vite le peuple français. Aucune réserve n’est mise à l’invasion migratoire et le français de souche s’évapore dans un melting pot mortifère. Si il résiste il est maintenant directement attaqué par ses ennemis comme ce week-end dans l’agglomération lyonnaise ou à Beauvais ou ailleurs. Lorsque c’est plus calme comme en Seine Saint Denis, c’est simplement parce qu’ils ont pris le pouvoir avec des élus musulmans à tous les niveaux.

Si l’urgence est bien sur de drastiquement diminuer les quotas d’immigrés, la remigration pour retrouver la paix n’en reste pas moins une nécessité.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?