Reconquête ! et Zemmour

Par mardi 10 mai 2022 Permalink

Le parti Reconquête ! est-il mort ou est-il né le soir du premier tour de l’élection présidentielle? Cette question tranchée, la classe politique se la pose, les militants de Reconquête ! aussi.

S’il ne s’agissait que d’une question idéologique, la réponse serait simple: Reconquête ! est en train de naître car enfin un parti politique pose clairement sans hypocrisie, sans haine et sans crainte la problématique de l’identité car l’identité française est menacée, car l’identité française se meurt.

Mais derrière le monde des idées, il y a toujours le destin d’un homme. Cet homme dans ce cas est Eric Zemmour. Eric Zemmour a-t-il besoin de Reconquête ! ? Lui le pense. Je ne le crois pas. Certes il serait stupide de laisser disparaître ce parti. Cependant Eric Zemmour doit dépasser la politique partisane alors qu’il s’y englue depuis quelques temps. Il ne décollera qu’en étant au-dessus du parti, au-dessus de la bouillasse électoraliste qui pousse à présenter des candidats qui n’ont pas la moindre chance d’être élus députés mais qui représentent la chair à canon indispensable pour rentrer des sous, au-dessus des contingences matérielles de ce parti qui à chaque fois qu’il adresse un mail à quelqu’un lui demande aussi de manière un peu agaçante de l’argent, au-dessus des petits intérêts particuliers qui amènent quelques cadres du parti à bénéficier de bons salaires dont la presse se fait l’écho.

Eric Zemmour doit être au-dessus du parti, l’offrir à qui il veut (qu’il ne craigne rien, il sera toujours le meilleur) et attendre son heure en croyant dur comme fer à son destin.

La députation n’est pas une solution pour lui car il ne prendra à ce poste aucune hauteur de vue. En réserve de la république, c’est là qu’Eric Zemmour doit être.

L’avenir de la France s’annonce tragique entre un peuple complètement disloqué où la loi du plus fort s’impose inexorablement en supplantant la loi de la république et une économie en lambeaux qui laisse à penser que l’euro ne sera peut-être plus notre monnaie dans 5 ans.

Eric Zemmour pourrait être un recours. Il doit jouer cette carte. C’est la seule jouable compte tenu du désamour actuel des français envers lui attisé par toute la classe médiatique. S’éloigner pour mieux revenir car l’opinion publique varie souvent et surtout ne plus se plier à des interviews inutiles sur BFM ou ailleurs.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?