Recep Erdogan cogne

Par lundi 26 octobre 2020 Permalink 1

Alors que sous l’égide des Etats Unis, le Soudan normalise ses relations diplomatiques avec Israël et que 5 pays arabes dont l’Arabie Saoudite s’apprêteraient à le faire aussi, le monde musulman se trouve un nouvel ennemi avec la France et son chef d’état.

Recep Erdogan qui a pris la tête du french baching, a appelé Emmanuel Macron “à faire examiner sa santé mentale” en raison de sa réaction après la décapitation de Samuel Paty. Avec ses positions envers les musulmans et l’islam, Emmanuel Macron se serait “égaré” d’après le président turc. “L’individu à la tête de la France” dixit les termes d’Erdogan devrait, il le martèle, “se faire examiner”. Emmanuel Macron en réplique s’est justifié en tweetant que “la fraternité, nous la vivons avec intensité” avant de publier la phrase du groupe U2 “we are one” (nous sommes unis).

Bon, on ne peut pas dire que la réaction française aux injures turcs dépasse les bornes! Mais Erdogan sait qu’il a un faible devant lui et cogne, cogne, avance, avance toujours. C’est pour nous assez honteux au vu de ce qu’on a été! Aux invectives diplomatiques, aux drapeaux français et aux portraits d’Emmanuel Macron brûlés partout au moyen-orient, le quai d’Orsay supplie d’arrêter le boycott de nos produits.

Voilà donc 40 ans qu’on reçoit une ribambelle d’illettrés venue de ces pays musulmans, dont les enfants malgré l’éducation que nous leur offrons, se complaisent dans l’ignorance et leur religion arriérée. Ils ont maintenant noyauté la banlieue française, ses administrations, son milieu politique. Eux sont en guerre pendant que nous jouons les mauviettes en chantant des chansons de U2, eux nous envahissent pendant que nous leur ouvrons nos frontières. Recep Erdogan se sent maintenant naturellement en droit de donner des directives à la France.

Samuel Paty est mort décapité par un islamiste. Par une invraisemblable inversion des valeurs, un dessin contre une tête, le pays tout entier est mis en accusation et notre diplomatie temporise. La France est décidément en lambeaux.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?