Raphaël Enthoven

Par mardi 8 juin 2021 Permalink 1

Peut-être que comme moi, avez-vous, un jour, écouté les émissions de philosophie sur Arte menées par Raphaël Enthoven. Incontestablement une réflexion intéressante y est proposée même si on décerne souvent en filigrane que le philosophe s’est résolument ancré dans “le camp du bien”. Patatra! Il vient d’annoncer qu’en cas de duel Marine Le Pen Mélenchon, il voterait Marine Le Pen. Eric Zemmour l’a sans doute convaincu au cours de leurs débats du bien-fondé des idées souverainistes! Que le philosophe bien pensant se rassure (philosophe bien pensant c’est un paradoxe d’ailleurs!)! Ce revirement est sensé et ce n’est pas pour ça qu’il sort du camp du bien, du vrai camp du bien.

Alors que la leader du Rassemblement National dévoile avant les présidentielles sa vraie nature qui, si elle était danoise, la ferait passer dans ce pays pour une gauchiste invétérée mais qui passe bizarrement en France pour une tenante de l’extrême droite, le leader de la France Insoumise se présente à chacune de ses interventions comme le supporter résolu de l’islam et même de son corollaire l’islamisme. ça fait peur car cela mène tout droit vers la charia ce qui correspond  éventuellement à son idée de la VIe république dont il aime tant vanter les futurs mérites mais qui ne saurait être une fin pour les gens ayant encore un peu de sens commun.

L’intellectuel Enthoven voit que les dérives mélenchonnistes auraient vite fait de détruire culturellement, socialement, économiquement une France déjà mal en point. Et chacun l’ayant entendu peut penser qu’Enthoven aime suffisamment la France à l’inverse de ceux qui s’expriment à l’extrême gauche. Evidemment, il est plus facile d’aimer la France avec Marine Le Pen qui l’aime aussi qu’avec quelqu’un qui veut l’anéantir.

C’est à ce moment que l’on a envie de dire à Enthoven “encore un petit effort”. Le bilan de Macron est calamiteux. Comme Raphael Enthoven s’est sans doute posé la question avec Pascal de ce qu’il risquerait à croire en Dieu, pourquoi ne se poserait-il pas la question de ce que risquerait la France à être dirigée par Marine Le Pen.  Vus les résultats de l’actuel locataire de l’Elysée, le danger d’avoir pire tend vers zéro.

Quoiqu’il en soit la dédiabolisation va bon train. C’est un bonne chose, Eric Zemmour ne sera peut-être pas au second tour l’année prochaine et faute de grive, on mange du merle!

Frédéric Le Quer

 

 

Laisser un commentaire ?

11 visiteur(s) en ligne actuellement
1 visiteur(s), 10 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 20 , à 04:36 am UTC
Ce mois: 43 , à 08-01-2021 04:04 pm UTC
Cette année: 65 , à 01-28-2021 10:27 am UTC
Tout le temps: 425 , à 03-25-2018 10:25 pm UTC