Raoult fait la peau du vaccin anti covid

Par lundi 7 décembre 2020 Permalink 1

Dans le monde aujourd’hui les cas de poliomyélites sont avant tout vaccinales sauf pour un ou deux pays comme l’Afghanistan…

Il est loin d’être anodin que Didier Raoult qui s’exprime de moins en moins, affirme cela sur Cnews, interviewé par Laurence Ferrari ce matin. Le constat médical est lourd de sous-entendus. Le professeur marseillais a fait la peau de la dernière baguette magique sortie d’un chapeau à grand coups de milliards d’euros devant régler l’épidémie de coronavirus en occident. Les risques du vaccin anti covid restent inconnus alors que le taux de létalité n’est que de un pour mille.

Se référant en saluant ses compétences, au professeur d’immunologie pédiatrique Alain Fisher, devenu monsieur vaccin du gouvernement, le professeur Raoult a mis en garde sur les conséquences inconnues sur l’organisme humain d’un vaccin ARN consistant en l’injection de matériel génétique. Son potentiel demeure un mystère et il est donc normale qu’Emmanuel Macron ne le rende pas obligatoire, le rapport risque bénéfice n’étant pas en faveur du bénéfice. Le professeur Raoult a clairement annoncé qu’en l’état actuel des connaissances scientifiques, sans publication d’articles médicaux dans les revues spécialisées, il ne se ferait pas vacciner.

Pour mieux faire douter du bien-fondé du tapage médiatique à propos du vaccin, il a rappelé le scandale du Tamiflu médicament antiviral contre la grippe à la fois inefficace et comportant des effets secondaires indésirables significatifs, alors que des milliards de dollars ont été dépensés à travers le monde pour constituer des réserves en cas de pandémie de grippe. De là il a rappelé les achats démentiels et inutiles, c’est maintenant prouvé, par l’Union Européenne du Remdisivir de Gilead pour lutter contre le covid-19.

Bref Didier Raoult prescrit de lutter contre l’épidémie au cas par cas sans désemparer apprenant chaque fois davantage mais sans attendre le remède miracle et sans naviguer dans les eaux inconnus de l’ARN. Il continue de mettre en avant les effets de la chloroquine. Il a par ailleurs fait mention du fait que les grands malades du covid-19 avait un taux de vitamine D plus bas que la normale. Donc je vous conseille d’aller tous bronzer sur les pistes enneigés des Alpes et des Pyrénées. Ah, zut, c’est vrai, c’est interdit! Encore un rapport risque bénéfice en souffrance!

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?