Quelle empathie à l’égard des ukrainiens!

Par mardi 22 mars 2022 Permalink

Chaque jour qui passe, les français sont tenus d’avoir un peu plus d’empathie à l’égard des ukrainiens. Il faut se mettre à leur place. Il faut souffrir avec eux. Il nous faut oublier nos propres malheurs pour compatir aux leurs. Brigitte Macron est maintenant au chevet des enfants cancéreux d’Ukraine qui, sous les bombes russes, ne peuvent plus être soignés. Bien sûr, il n’y a rien de plus triste qu’un enfant atteint du cancer, mais toute cette guimauve étalée sans la moindre pudeur finit par faire rire avant d’exaspérer.

Que vont-ils nous trouver après les cancéreux? La photo bidonnée d’un enfant mort sur une plage de la mer d’Azov… C’est odieux mais la propagande n’est jamais arrêtée par l’odieux tout simplement parce que ça marche. Nous devons tous devenir des ukrainiens. Nous devons tous haïr les russes. Nous devons être très cons et nous contenter de la vision manichéenne imposée. Surtout ne rien savoir des gigantesques intérêts financiers des Biden père et fils en Ukraine. Surtout ne pas voir que les élections de mi mandats pour les démocrates américains risquent d’être une catastrophe si aucun contre feu n’est allumé. Surtout ne pas imaginer qu’un ukrainien dont le pouvoir d’achat avant la guerre était 4 fois inférieur à celui d’un russe puisse penser qu’être dans l’orbite du grand frère n’est pas forcément un mal. Surtout ne pas imaginer qu’un ukrainien de l’ouest est plus proche d’un slovaque ou d’un polonais que d’un ukrainien de l’est naturellement avec ses frères slaves de Russie et mettre ainsi de la subtilité dans ce qui n’est que balourdise. Surtout ne pas comprendre que les russes ne veulent pas du massacre de la population ukrainienne et que cette obligation morale les empêchent d’avancer militairement.

Mais en fait tout ça, ce devrait être leurs affaires si Emmanuel Macron et notre classe politique étaient réellement investis en faveur des français. Mais déjà les médias expliquent que le peuple doit participer à l’effort de guerre des ukrainiens. Tout devra donc être payé plus cher. Notre pouvoir d’achat après le covid a maintenant une autre raison de s’effondrer, la bienveillance! Et cette raison est noble, cette raison ne peut décemment pas entraîner une révolte légitime puisqu’il s’agit de faire que les pauvres soient généreux avec d’autres pauvres à quelques milliers de kilomètres de là. Pauvres de tous les pays, unissez votre misère!

Les français doivent donc se serrer la ceinture alors qu’objectivement, présentée autrement, cette guerre ne pourrait être qu’un conflit régional à regarder avec une certaine tristesse comme tout ce qui entraîne la mort, mais à regarder avec distanciation. Et au lieu d’être accablé par le sort de l’identité ukrainienne qui historiquement, incontestablement, n’a pas la grandeur de la nôtre, nous devrions nous soucier de la disparition de notre propre identité et y voir avec raison un drame incommensurable. Mais Zemmour ne serait plus alors un paria et l’élection présidentielle aborderait enfin les vrais questions.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?