Quand France 2 se frotte aux taux souverains

Par jeudi 20 juin 2019 Permalink 1

L’approche du journal de France 2 à 20h à propos des taux négatifs est à mettre dans la rubrique actualité heureuse au diapason de quelques mariages et naissances des “people” planétaires que ce même journal n’a jamais peur de traiter. La jolie dame en noir de jais présentant le sujet avertit d’abord le téléspectateur qu’il est compliqué à comprendre mais que grâce aux explications qui vont suivre tout va devenir clair… Clair? Jugez plutôt l’argument en 3 points!

-La France est un placement “tellement sûr” (oui, oui, je n’invente rien, “tellement sûr” comme un régime amaigrissant qu’on refile gratuitement la première semaine pour mieux faire payer le client pendant des mois!!!) donc “tellement sûr” que les investisseurs sont d’accord pour perdre de l’argent en lui prêtant.

-Bonne nouvelle (je vous disais… L’actualité heureuse!) Bonne nouvelle, entonnaient donc les ravis de la crêche, les taux immobiliers vont baisser pour les acheteurs.

-“Très bonne nouvelle”, (là c’est le nirvana!), très bonne nouvelle pour les finances publiques, le déficit budgétaire va baisser.

Rien n’est tout à fait faux mais rien n’est vrai dans toute cette simplification outrancière. Aucun mot des banquiers centraux. Aucun mot sur Draghi qui complètement anti démocratiquement organise la politique monétaire de 19 pays. Aucun mot sur la dégringolade des bourses mondiales fin 2018 qui provoque la réaction des banquiers centraux. Aucun mot sur la réaction de Trump qui voit là une guerre commerciale avec la baisse de l’€. Aucun mot sur l’argent offert par Draghi qui pousse aussi les grandes entreprises à racheter leurs actions au lieu d’investir. Aucun mot sur les inégalités qui s’accroissent à cause de cette politique qui rend les riches toujours plus riches. Aucun mot sur les chiffres officiels de l’inflation qui prouvent qu’aucun cycle vertueux ne se met en place à la suite de cette politique monétaire. N’en rajoutons pas! Et enfin la question des questions qui évidemment n’a pas été posée: si cette nouvelle est si formidable, pourquoi n’a-t-on, dans l’histoire, jamais pratiqué une telle politique monétaire où on gagne de l’argent en empruntant?

Quand le service public avec des gens grassement rémunérés prend les citoyens pour des cons, ça donne ce genre de désinformation à la limite du fake news. Au lieu d’éclairer, on abêtit, on salit, on galvaude complètement un sujet primordial. La rédaction de France 2 n’a vraiment pas de quoi être fière.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?