Plan de relance, les français paieront!

Par mardi 21 juillet 2020 Permalink 1

Les 27 pays membres de l’Union Européenne se sont mis d’accord sur un plan de relance européen suite à la crise sanitaire. La Banque Centrale Européenne le voulait, l’Allemagne et la France aussi même au prix que cela va coûter aux contribuables puisque ces pays rembourseront plus qu’ils ne percevront! Cela semble sans importance. Pour Macron, par exemple, le moment est “historique”.

En fait, c’est une affaire d’idéologie. Comme le néolibéralisme planétaire a permis de diminuer l’extrême pauvreté au détriment des classes moyennes occidentales, l’accord intervenu cette nuit permettra aux pays les plus pauvres de bénéficier de largesses des pays soi-disant riches. Cette redistribution est contraire à la souveraineté de la France, contraire à l’intérêt du peuple français. Dupont-Aignan parle d’un plan de racket fiscal explicitant que la France va payer deux fois plus qu’elle ne recevra. Mélenchon s’en prend aux pays radins (Pays Bas, Suède, Danemark, Autriche) avec le même argumentaire. A signaler et c’est très important, que le PIB par habitant de ces derniers est largement supérieur à celui des français. Eux ont pourtant obtenu de large concessions sur le montant de leur contribution à l’UE. Macron s’est en revanche montré généreux sur le dos de ses concitoyens. Comme d’habitude là où certains défendent mordicus leurs intérêts nationaux, les dirigeants français s’abandonnent à une vision globale, fédéraliste au détriment de leur pays, au détriment des réalités politiques.

Cela dit tout cette histoire n’est que le sommet de l’iceberg, n’est qu’un épiphénomène. Ce qui compte est l’augmentation des masses monétaires qui assurent la hausse de la bourse comme ce matin. Et pourtant, l’Italie, l’Espagne et la France enregistreront le pire ralentissement économique parmi les pays de la zone euro cette année car la contraction sera plus sévère que prévu, selon les dernières prévisions de la Commission européenne publiées mardi 7 juillet. Cette dichotomie est une spoliation. L’appauvrissement du peuple est le pendant de l’argent fabriqué par la BCE uniquement pour les riches. C’est indubitable. Les chiffres parlent d’eux-mêmes quelque soit le joli paquet utilisé pour faire passer la pilule aux français.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?