Peter Klasen (né en 1935)

Par dimanche 31 décembre 2017 Permalink 1

Peter Klasen est à la peinture ce que le centre Beaubourg est à l’architecture, une sorte d’anachronisme mettant en scène la société industrielle alors qu’elle disparaît en occident. Camions, voitures, bidons, panneaux de signalisation routière servent de support à ses œuvres, techniques mixtes mélangeant acrylique, gouache, collage, photographie… Cet allemand vivant beaucoup en France est un éminent représentant du mouvement appelé figuration narrative comme Rancillac par exemple ( https://politiqart.com/bernard-rancillac/ ). Une exposition à Lyon de la galerie Anne-Marie et Roland Pollade en 2013 présentait ainsi le travail de Peter Klasen: “Aux manettes, manomètres, disjoncteurs, tuyaux, accompagnés de mots clés “arrêt, téléphone, déchets, radioactif” se joignent des néons.” Ajoutons que le corps de la femme souvent nu se juxtapose à ses objets de manière volontairement agressive.

Dénonciation d’un monde de consommation insuffisamment écologique ou glorification et nostalgie des trente glorieuses? Les deux vraisemblablement puisque Peter Klasen, à plus de 80 ans, continue d’être un artiste en vogue, intéressant malgré souvent une accumulation de clichés, travaillant ces derniers temps pour Tesla…

Aux enchères les résultats sont assez variables avec une certaine tendance à se tasser pour les productions les plus récentes, ce qui ne préjuge en rien de l’avenir. En une, chez Cannes enchères, “Rêve en rouge, haute tension”, 2009, 100 x 81 cm, fit modestement le 20 octobre 2013, 7500 €. En 2014, le 16 juin chez Cornette de St Cyr svv à Drouot, l’huile et acrylique sur toile, “Le bon magique”, 1965, 162 x 130 cm, décrochait un record mondial à 107 600 € après avoir été cédé en 2004 64 000 € (Info Gazette Drouot).SAM_5831

L’année 1965 correspondant au commencement du mouvement de la figuration narrative semble particulièrement recherchée par les collectionneurs puisque “La stripteaseuse, ci-dessous, vendue le 15 décembre 2013 à Versailles chez Perrin, Royère, Lajeunesse frôla les 100 000 € (116 x 89 cm).SAM_5835

Frédéric Le Quer