Pékin et les ouigours: un exemple à suivre

Par jeudi 23 juillet 2020 Permalink 1

Quelle mouche a tout à coup piqué le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui, devant l’Assemblée nationale le 21 juillet, a jugé «inacceptable» l’internement par le régime chinois de membres de la minorité ouigoure? Dès qu’on touche un cheveu des musulmans nos dirigeants sont dorénavant à fleur de peau, manifestent leur préoccupation, se fendent de phrases toujours plus ou moins idiotes qui ne grandissent pas la France au plan international. Les américains aussi se sont emparés du sujet mais le sort des ouighours est la dernière de leurs préoccupation et n’est que l’occasion de critiquer une fois de plus la Chine, leur grand concurrent. Notre diplomatie aurait mieux fait de laisser faire.

La fermeté de Pékin à l’encontre d’une province limitrophe au Pakistan et à l’Afghanistan, sacrés exemples, n’est vraiment pas nouvelle. C’est une région pauvre comme toutes celles où l’islam domine, composée de damnés de la terre bons comme leurs voisins pakistanais et afghans à laisser éclater quelques bombes à droite à gauche et à crier misère dès qu’une ONG s’approche d’eux. Bref, on connait ça par cœur! Les chinois qui ne sont pas du genre à se laisser prendre par ces grosses ficelles ont décidé depuis longtemps de mater les ouigours et si c’est possible de les faire changer de religion afin qu’ils se reprennent en main. C’est donc une politique intelligente et sensée qui au lieu d’être critiquée par le ministre devrait plutôt nous servir d’exemple pour rendre possible enfin ce vivre ensemble qui nous fuit. L’Inde par exemple s’y essaie.

L’islam n’est soluble dans rien. Peut-être est-ce son honneur mais pour les autres c’est incontestablement une calamité. Quand cette religion domine dans un endroit elle le laisse en charpie, voire par exemple le Liban, actuellement dans l’actualité économique, qui n’est même pas l’ombre de ce qu’il était, il y a cinquante ans! Les chinois ont décidé de dire stop. La décadence civilisationnelle qui attire une France suicidaire n’est pas dans leur ADN. Probablement accélèrent-ils la répression, vu que le conflit dure trop. Il n’y a vraiment pas de quoi le leur reprocher.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?