Pavlenski, Griveaux et consorts…

Par mardi 18 février 2020 Permalink 1

L’affaire Pavlenski et l’affaire Griveaux fourmillent de personnages interlopes grouillant dans un milieu politique scabreux et riche. La comédie humaine offre ici un spectacle en vrai digne d’une série Netflix qui en général en montre plus sur le monde actuel que tous les journaux d’information réunis. Derrière des êtres ambitieux qui se poussent du col pour tenter de se frayer un chemin à travers un monde riche et influent, les passions sont exacerbées au point de faire sauter toutes les digues légales ou morales, au point de se sentir au-delà du bien et du mal pour arriver à ses fins. Mettons des images sur ces gens qui finiront en haut de l’affiche ou dans la débine la plus complète.

Pavlenski s’est fait connaitre en Russie et dans le monde avec cette incontestablement intéressante image choc, devant le Kremlin.
A l’époque il vivait en couple avec Oksana Chaliguina et leurs deux filles.
Difficile de parler de vie bourgeoise puisque dès leur arrivée à Paris après avoir été expulsés de Russie, ils investissent une maison de la capitale à l’insu du propriétaire qui n’a toutefois pas entrepris les démarches juridiques pour les déloger. Remarquez au passage comme ces gens vivent toujours dans le luxe puisqu’une maison à Paris vaut toujours très très cher! C’est alors qu’une autre performance toujours très réussie devant la banque de France, cette fois met Pavlenski encore en lumière.
Son avocat Juan Branco pour cet incendie volontaire deviendra aussi celui des gilets jaunes les plus en vue.
A l’époque, Pavlenski est séparé de la mère de ses enfants et vit avec Alexandra de Taddeo.
La jolie femme qui, à trente ans, se présente toujours comme étudiante, avait à l’époque pour amant, Benjamin Griveaux, politicien marié à Julia Minkowski, avocate, et père de trois enfants.
Alexandra dévoile à Piotr sur l’oreiller possiblement, son ancienne liaison avec l’ami de Macron, candidat à la mairie de Paris et lui montre une sexe tape où l’ancien secrétaire d’état se masturbe frénétiquement. Et la vidéo d’être diffusée par le sulfureux Pavlenski.
Depuis le scandale est immense et Macron laisse entrevoir opportunément la main du Kremlin.
Certains affirment plus prosaïquement que Griveaux n’est qu’un con pendant que d’autres et curieusement de nombreuses journalistes femmes qui sans doute préfèrent se voir en maîtresses coquines qu’en cocues font le maximum pour soutenir le député LREM au point d’être signalées au CSA comme Apolline de Malherbe de BMF après avoir hargneusement interrogé l’avocat ou l’ex avocat de Pavlenski, on ne sait pas très bien depuis que le performeur s’est battu à coup de couteau dans le luxueux appartement de Juan, boulevard St Germain pendant la soirée de la St Sylvestre.

Pour finir, il faut bien dire que l’anonymat des réseaux sociaux n’est strictement pour rien dans cette histoire. Tous ces gens n’ont qu’une peur: rester anonyme!

Frédéric Le Quer

PS: en une un tableau de Dali intitulé “Le grand masturbateur”

Laisser un commentaire ?