Paul Delvaux (1897-1994)

Par dimanche 21 novembre 2021 Permalink 1

En 1922 un grand mouvement naissait à Paris et allait s’étendre dans le monde entier, décisif dans les arts et la littérature. Cette révolution intellectuelle est appelée surréalisme. La toute puissance de l’imagination est alors proclamée. Les plus grand noms de la peinture contemporaine s’y retrouvent. Le belge Paul Delvaux est de ceux qui doivent d’une certaine façon beaucoup à André Breton.

Après s’être essayé au postimpressionnisme puis à l’expressionnisme c’est avec le surréalisme à partir de 1934 que l’artiste trouve véritablement sa voie, en résonance vraisemblablement aux relations difficiles entretenues avec sa mère dans son enfance. Delvaux va alors peindre des personnages masculins vêtus et, par opposition, des jeunes femmes nues ou très dévêtues en ajoutant des objets mystérieux résolument inquiétants. Son style est très personnel mais comment pourrait-il en être autrement avec ce genre de création qui se doit de puiser dans les tréfonds de son propre inconscient? Poésie, érotisme, religion aussi parfois, sont les sources d’inspiration du grand maître du plat pays qui y connut tous les honneurs jusqu’à sa mort.

Une huile sur toile de Paul Delvaux est inabordable aux enchères pour le commun des mortels. En une “Le miroir”, une monumentale huile sur toile datée de septembre 1936 trouva preneur chez Sotheby’s à Londres en 2016 8 721 000 € environ. Ci-dessous, chez Christie’s cette fois, en 2011 à New York, “Les mains”, huile sur toile 110 x 130, firent plus 5 700 000 €.

Le marché de l’art français se contente de proposer des dessins et des lithographies. Le dessin ci-dessous, une étude préparatoire, lavis d’encre sur papier, vendu chez Morand & Morand à Drouot, 12,3 x 16,3 cm, fut adjugé un peu moins de 4500 €.

Dernier exemple pour prouver que chacun peut chez soi posséder un Delvaux à condition de ne pas être trop exigeant sur le sujet avec ce pot à tabac, ci-dessous, (dessin au fusain et à l’estompe 14,5 x 14,5 cm) vendu vendredi dernier par la maison Mirabaud Mercier qu’un marchand s’est offert pour un peu plus de 600 €.

Frédéric Le Quer

 

 

Laisser un commentaire ?